Ouvrir le menu principal

Borderline (téléfilm)

film sorti en 2015 et réalisé par Olivier Marchal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Borderline.
Borderline
Réalisation Olivier Marchal
Scénario Olivier Marchal
Acteurs principaux
Sociétés de production Alchimic Films
Bad Company
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Policier
Durée 97 minutes
Sortie 2015

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Borderline est un téléfilm français réalisé par Olivier Marchal et diffusé le sur France 2, basé sur l'histoire vraie racontée par Christophe Gavat dans 96 heures, un commissaire en garde à vue[1].

SynopsisModifier

Willy Blain, patron de la Brigade de la répression du banditisme, se retrouve dans le collimateur de l'Inspection générale des services qui dénonce ses pratiques hiérarchiques. Sa garde à vue va durer 96 heures, au cours desquelles il devra répondre aux questions de l'inspectrice Catherine Van Roy, dont la vision du rôle du policier se trouve diamétralement opposée à la sienne.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

InspirationModifier

Le téléfilm est une adaptation très romancée du livre autobiographique de Christophe Gavat (dont est inspiré le rôle de Bruno Wolkowitch), 96 heures, un commissaire en garde à vue[1],[2]. Le , le numéro deux de la police judiciaire de Lyon, Michel Neyret (dont est inspiré le rôle de Patrick Catalifo) est placé en garde à vue par l'Inspection générale des services. Il est soupçonné d'avoir informé le réseau lyonnais et de s'être servi dans les saisies de résines de cannabis. Le , son subalterne, Christophe Gavat, chef de la police judiciaire de Grenoble est, à son tour, mis en garde à vue pour complicité. Il le restera pendant 96 heures[1].

TournageModifier

Le tournage a pris 22 jours[3].

C'est la première fois que Bruno Wolkowitch tourne sous la direction d'Olivier Marchal et qu'il interprète un personnage inspiré d'une personne qu'il connaît personnellement[2]. Patrick Catalifo avait, quant à lui, déjà tourné au cinéma dans un film d'Olivier Marchal : Les Lyonnais, où il interprétait un rôle de policier qui n'est pas sans rappeler celui incarné dans ce téléfilm[1].

Le budget a été de 2,4 millions d'euros[4].

Accueil critiqueModifier

Le Monde salue « l'une [des] meilleures fictions » d'Olivier Marchal soulignant le « duo Bruno Wolkowitch-Catherine Marchal [...] impeccable, et leur jeu subtil » mis en scène dans un huis clos qui « s'appuie essentiellement sur l’intensité des dialogues, des regards et des face-à-face »[4].

AudienceModifier

Lors de sa diffusion le 7 octobre 2015, sur France 2, le téléfilm a rassemblé 5,8 millions de téléspectateurs, en France, soit 24,4 % de part d'audience, la meilleure pour la chaîne depuis avril 2008[5].

RécompensesModifier

Musiques additionnellesModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.   Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent du générique de l'œuvre audiovisuelle présentée ici.

On reconnait notamment dans le téléfilm la célèbre Sonate au Clair de Lune de Beethoven, ainsi que le morceau Are You Going with Me? (en) de Pat Metheny Group.

BibliographieModifier

  • Emmanuelle Litaud, « Borderline. Au cœur de l'affaire Neyret », TV Magazine, Editions Le Figaro, Paris, 2 octobre 2015, p.18

RéférencesModifier

  1. a b c et d Édouard Farina, « Borderline, France 2 : l'histoire vraie qui a inspiré Olivier Marchal », sur Télé Star, (consulté le 1er avril 2016)
  2. a et b Emmanuelle Litaud, « Borderline : France 2 au cœur de l'affaire Neyret », sur le Figaro.fr, (consulté le 1er avril 2016)
  3. Flore de Bodman, « "Borderline" ou l'affaire Neyret revisitée par Marchal », sur TéléObs, (consulté le 1er avril 2016)
  4. a et b Mustapha Kessous, « « Borderline », ou la nostalgie du policier à l’ancienne », sur Le Monde, (consulté le 1er avril 2016)
  5. « « Borderline » : Le téléfilm d'Olivier Marchal met une tôle à la concurrence », sur 20 minutes, (consulté le 1er avril 2016)
  6. Stephanie Fuzeau, « Palmarès 2015 du Festival de la TV de la Rochelle », sur Télé 2 semaines, (consulté le 1er avril 2016)

Liens externesModifier