Blue d'Oklahoma City

Blue d’Oklahoma City
Logo du Blue d’Oklahoma City
Généralités
Nom complet Oklahoma City Blue
Noms précédents Altitude d’Asheville (2001–2005)
66ers de Tulsa (2005-2014)
Fondation 2001
Couleurs Bleu clair, ardoise, orange, jaune et blanc
Salle Cox Convention Center
(13 846 places)
Siège Oklahoma City
Championnat actuel NBA Gatorade League
Entraîneur Grant Gibbs (en)
Site web oklahomacity.gleague
Palmarès principal
National[1] Champions : 2 (2003–04, 2004–05)
Titres de division : 2 (2003–04, 2004–05)

Le Blue d'Oklahoma City (Oklahoma City Blue en anglais), est une équipe de la NBA Gatorade League, ligue américaine mineure de basket-ball créée et dirigée par la NBA. L'équipe est domiciliée à Oklahoma City.

HistoriqueModifier

Les débuts à AshevilleModifier

L’Altitude fait partie des huit franchises qui participent à la première saison de la NBDL. Malheureusement, le format adopté ne fait pas rêver (logos identiques pour toutes les équipes, etc.), et les premières saisons sont compliquées. Sportivement tout d’abord, lors des deux premières années Asheville ne brille pas au classement. L'entraîneur Joey Meyer ne parvient pas à faire décoller le bilan comptable. Dans les tribunes, le public ne suit pas. De 1 037 spectateurs en 2001, la moyenne baisse peu à peu jusqu’à atteindre 499 fans par match en 2004-2005. L’équipe perd en moyenne 100 000 $ par exercice… [2]

Pourtant la franchise essaie de se rendre attractive. Par exemple en baissant le prix des billets dès la seconde saison, avec un ticket moyen sous les 10 $[3].

Sur le terrain les choses se mettent aussi en place. En 2003-2004 Desmond Penigar fait le show sur le terrain avec 19,6 ponts de moyenne [4], et l’équipe remporte son premier titre face au Flight de Huntsville. Ils répètent leur performance l’année suivante, avec Antonio Meeking comme meilleur joueur (19,4 points et 7,7 rebonds).

Déménagement à TulsaModifier

Avant la saison 2005-2006, Southwest Basketball, LLC se voit attribué 4 nouvelles franchises, dont une à Tulsa. Ils y place l’Altitude qu’ils viennent de racheter, et qui doit jouer ses matchs à l’Expo Square Pavilion pour trois ans.[5],[6]. Un concours est organisé pour lui trouver un nom, auquel près de 1 200 personnes participent[7]. Le terme 66ers est retenu en l’honneur de la route 66 qui passe à Tulsa, notamment à 1,6 kilomètres de l’endroit où va jouer la formation[6]. Joey Meyer est conservé à la tête de l’équipe les trois premières saisons dans l’Oklahoma, mais il ne parvient jamais à les ramener en playoffs.

Le 12 février 2008, ils annoncent qu’ils joueront le prochain exercice au SpiritBank Event Center, dans la banlieue de la ville de Bixby. Quatre mois plus tard, le 31 juillet, Professional Basketball Club LLC, le propriétaire du Thunder en NBA, annonce avoir acheté l’équipe, qui devient la troisième à être détenue par une franchise NBA.[7] La relation avec la nouvelle salle ne dure qu’une seule année. En effet, la saison se termine par un procès car les 66ers estiment qu’il leur est dû 100 000 $[8]...

C’est ensuite sous Nate Tibbetts que les 66ers connaissent leur meilleure année, en 2009-2010. Ils commencent l’année en faisant parler d’eux, draftant le lycéen Latavious Williams. Leur début de calendrier est un peu compliqué, car ils jouent majoritairement contre des équipes qui vont se qualifier en playoffs. Ils ne sont en plus pas aidés par Keith Clark, qui n’apporte pas ce qu’il devrait. Peu à peu, certains sortent du lot, comme Williams ou Mustafa Shakur, ce qui aide Tulsa à avoir un bilan positif. Arrivés en playoffs, personne ne souhaite les affronter : des rumeurs courent sur le fait que des joueurs NBA doivent leur être assignés. En fait, les aller-retours entre l’équipe et la grande ligue s’enchaînent jusqu’au bout. Cela fait que la formation joue plutôt bien, mais pas assez pour être impressionnante. Ils parviennent cependant jusqu’en finale, ne tombant que face aux Vipers de Rio Grande Valley, 2 à 0[9].

Forts d’une série de 14 succès consécutifs, ils retournent en playoffs l’année d’après. Ils connaissent presque la même réussite, mais sont éliminés en demi-finale, cette fois par l’Energy d’Iowa. Après le départ de Tibbetts, ils ne retrouvent qu’une seule fois les playoffs sur leurs trois derniers exercices à Tulsa. Cela se passe en 2012-2013, saison qui ne brille pourtant pas par sa stabilité. Ils reçoivent ainsi 40 assignations de joueurs NBA, record de l’histoire de la ligue à ce moment là, le tout combiné dans 28 cinq de départs en 50 rencontres. Grâce à leur attaque (Andy Rautings égale le record de la franchise de tirs à 3 points sur un match avec 11 réussites) et leur défense (Travis Hyman égale le record de contres de la franchise sur une rencontre, avec 9 en 18 minutes seulement), ils retrouvent les demi-finales de playoffs. Cependant, les Vipers se dressent sur leur chemin et les sortent 2 victoires à 0[10].

Après deux saisons passées au SpiritBank Center (qui avait suivi une période au Tulsa Convention Center consécutivement au procès), SpiritBank annonce ne plus vouloir louer sa salle[11]. Ils reçoivent l’offre de quatre remplaçantes potentielles, mais aucune n’est retenue. L’Option choisie est finalement de ramener l’équipe à Oklahoma City, et de changer son nom pour le Blue d’Oklahoma City[7].

En OklahomaModifier

En Oklahoma, la franchise retrouve un lustre depuis longtemps oublié. Une seconde place de division dès la première année, puis trois fois premiers entre 2017 et 2019, le tout pour quatre apparitions en playoffs. Mais malheureusement aucune qualification pour les finales. Le public semble par contre bien mieux répondre que lors des années à Asheville, car l’équipe bat le record d’affluence sur une rencontre le 08 mars 2017. Ainsi, 17 695 (ou 17 497 selon les sources) fans se pressent dans les tribunes pour les voir affronter long Island[12]. Pour la petite histoire, le Blue s’est imposé ce jour là contre les Nets, 98 à 92, grâce notamment à 23 points de Reggie Williams, et 17 de Chris Wright[13].

LogosModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

AffiliationsModifier


Thunder d'Oklahoma CityMavericks de DallasKnicks de New YorkBucks de MilwaukeePelicans de La Nouvelle-OrléansPacers de l'IndianaBulls de Chicago

Résultats sportifsModifier

PalmarèsModifier

Palmarès du Blue d'Oklahoma City
NBA Gatorade League

Saison par saisonModifier

Season Division Saison régulière Résultats en playoffs
Position Victoires Défaites %
Altitude d'Asheville
2001-2002 6e 26 30 .464
2002-2003 7e 22 28 .440
2003-2004 1er 28 18 .609 Vainqueur
2004-2005 2e 27 21 .563 Vainqueur
66ers de Tulsa
2005-2006 7e 24 24 .500
2006-2007 Eastern 4e 21 29 .420
2007-2008 Southwestern 3e 26 24 .520
2008-2009 Southwestern 5e 15 35 .300
2009-2010 Western 5e 27 23 .540 Éliminé en finale
2010-2011 Western 3e 33 17 .660 Éliminé en demi-finales
2011-2012 Western 6e 23 27 .460
2012-2013 Central 3e 27 23 .540 Éliminé en demi-finales
2013-2014 Central 5e 24 26 .480
Blue d'Oklahoma City
2014-2015 Southwest 2e 28 22 .560 Éliminé au premier tour
2015-2016 Southwest 4e 19 31 .380
2016-2017 Southwest 1er 34 16 .680 Éliminé en finale de conférence
2017-2018 Midwest 1er 28 22 .560 Éliminé au premier tour
2018-2019 Midwest 1er 34 16 .680 Éliminé en demi-finale de conférence
Bilan en saison régulière 467 431 .520 2001-2019
Bilan en playoffs 14 13 .519 2001-2019


Personnalités et joueurs du clubModifier

Entraîneurs successifsModifier

Le tableau suivant présente la liste des entraîneurs du club depuis 2005.

# Entraîneur Période Saison régulière Playoffs Récompenses
M V D % M V D %
Altitude d'Asheville
1 Meyer, JoeyJoey Meyer (en) 2001–2005 200 103 97 .515 4 4 0 1.00
66ers de Tulsa
2 Meyer, JoeyJoey Meyer (en) 2005–2008 148 71 77 .480 - - - .600
3 Woolpert, PaulPaul Woolpert (en) 2008–2009 50 15 35 .300 - - - -
4 Tibbetts, NateNate Tibbetts (en) 2009–2011 100 60 40 .600 13 6 7 .462
5 Osbourne, DaleDale Osbourne (en) 2011–2012 50 23 27 .460 - - - -
6 Rajakovic, DarkoDarko Rajakovic (en) 2012–2014 100 51 49 .510 5 2 3 .400
Blue d'Oklahoma City
7 Daigneault, MarkMark Daigneault 2014–2019 250 143 107 .572 11 4 7 .364
8 Gibbs, GrantGrant Gibbs (en) 2019– - - - - - - - -


Effectif actuel (2019-2020)Modifier

Joueurs célèbres ou marquantsModifier

Notes et référencesModifier

RéférencesModifier

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. (en) [1]Would minor-league pro basketball fly in Asheville?
  3. (en) [2]NBDL Asheville Altitude Announces Ticket Price Cut
  4. (en) [3]2003-04 Asheville Altitude Statistics
  5. (en) [4]Altitude leaving Asheville
  6. a et b (en) [5]Tulsa 66ers set for 9th season
  7. a b et c (en) [6]Thunder moving 66ers from Tulsa to Oklahoma City
  8. (en) [www.tulsaworld.com/sportsextra/okpreps/ers-moving-to-convention-center/article_a652324c-022f-5064-ab32-3ea03882494a.html]66ers moving to Convention Center
  9. (en) [7]2010 NBA D-League Finals Preview: Tulsa 66ers' Season in Review
  10. (en) [8]2013-2014 66ers media guide
  11. (en) [www.tulsaworld.com/businesshomepage1/big-events-no-longer-scheduled-at-spiritbank-event-center-in/article_fdb21bc8-3359-5080-ad5b-ea843208b23c.html]big events no longer scheduled at spiritbank event center
  12. (en) [9]Oklahoma City Blue set a new NBA D-League attendance record
  13. (en) [10]Williams Guides Blue Past Nets In Front Of Record Crowd

Lien externeModifier