Blót

sacrifice dans le paganisme germanique

Le blót est le sacrifice dans le paganisme nordique pour les dieux de la mythologie nordique et les elfes. Le blót se déroule au cours d'une cérémonie festive mêlant repas gastronomique et rites religieux. Cette pratique du blót se retrouve dans la culture religieuse des peuples germaniques, dans le paganisme anglo-saxon et chez les Celtes.

Blót ou dísablót en l'honneur d'une Valkyrie.
Blót en l'honneur de Thor.
Le sacrifice de Domalde lors d'un blót.

Le dísablót concerne une cérémonie en faveur des femmes déesses et héroïnes telles que les Valkyries.

ÉtymologieModifier

Sacrifice d'animauxModifier

Le verbe blóta signifie culte avec sacrifice animal (souvent un cochon ou un cheval). La viande est ensuite bouillie dans des chaudrons et le sang a des pouvoirs que l'on dépose sur les statues des dieux. Les participants boivent bière et hydromel.

Sacrifice de boissonsModifier

Parmi les plus anciens sacrifices, il y en a un qui consiste à déposer des offrandes votives dans des endroits sacrés comme les marais, les sources, les cascades, les roches et les arbres. La nature du don est en rapport avec ce qui est attendu en retour de la divinité, souvent par libations de boissons alcoolisées. Le mot blót signifie en français « sacrifice, offrande, culte ». Blót vient du norrois, ou en vieil anglais blótan. Il a donné dans la langue germanique ou gothique le mot blótan, blóta en vieux norvégien et en haut-allemand bluozan « offrande ». Les mots anglais seraient apparentés au mot blót : blow « souffler », bloom « floraison », blossom « fleur » ainsi que blood « sang ». Mais le mot le plus proche en anglais serait bless « bénédiction ». Le mot blót aurait pour origine commune dans toutes les langues européennes l'indo-européen bhlãd.

Sacrifice humainModifier

Dans la mythologie nordique, le roi Domalde de la dynastie des Ynglingar se sacrifia volontairement aux dieux pour son peuple, après plusieurs cérémonies infructueuses.

Sagas et BlótModifier

Sigurd Hring se rendit à Skiringssal pour participer au grand sacrifice du Blót. Là, il a remarqué une très belle jeune fille nommée Alfsol, la fille du roi d'Alf Vendel (Vendsyssel). Ses deux frères refusèrent que Sigurd épouse leur sœur. Sigurd a combattu les frères et les a tués, mais leur sœur avait été empoisonnée par ses frères afin que Sigurd ne puissent jamais l'avoir. Lorsque son corps fut porté à Sigurd, il est allé à bord d'un grand navire où il a placé Alfsol et ses frères. Puis, il a dirigé le navire à pleines voiles sur la mer et mis le feu au navire.