Ouvrir le menu principal

Le billet est une forme courte, informationnelle, humoristique, souvent satirique[réf. nécessaire]. Elle s'apparente à la fois au « witz » freudien, ou mot d'esprit, et au pamphlet[réf. souhaitée]. La forme est aussi ancienne que la presse[réf. souhaitée].

Le billet peut être une œuvre collective : Beachcomber a ainsi été le pseudonyme successivement adopté par chaque titulaire de la chronique By the way du quotidien britannique Daily Express.

Quelques billettistesModifier

La pertinence de cette section est remise en cause. Considérez son contenu avec précaution. Améliorez-le ou discutez-en. (février 2019)
Motif avancé : sources justifiant que ce sont les billettistes les plus notables (comme par hasard essentiellement français) ?

Deux billets d'humeursModifier

La pertinence de cette section est remise en cause. Considérez son contenu avec précaution. Améliorez-le ou discutez-en. (février 2019)
Motif avancé : sources justifiant que ce sont les billets les plus notables (comme par hasard essentiellement français) ?

Liés à l'actualité de 2003, ces billets ne peuvent être compris sans un petit rappel de celle-ci.

  • Un « court » :

Mme Bachelot veut lutter contre le bruit. C'est ce qu'ils disaient à la télé. Je n'en sais pas plus, à ce moment-là, mon voisin l'a éteinte.

Hervé Le Tellier, Papier de verre, Lemonde.fr.

  • Un « long » :

(Le Canard enchaîné signale la facture de 100 000 euros (frais de bouche compris) laissée à Rome par la délégation française à la béatification d'Agnes Gonxha Bajaxhiu, alias Teresa.)