Ouvrir le menu principal

La biflation (appelée parfois mixflation) est un état de l'économie où les processus d'inflation et de déflation se produisent simultanément. Le terme a été introduit par F. Brown Osborne, analyste financier du groupe d'investissement Phoenix. Pendant une biflation, on assiste à une hausse du prix des produits de base et des actifs fondés sur les rémunérations (inflation) et une baisse simultanée du prix des actifs fondés sur des dettes (déflation).

Le prix de l'ensemble des actifs est basé sur la demande qui en est faite par rapport au volume de monnaie en circulation qui permet de les acheter.

Dans le cas de biflation, d'une part l'économie est alimentée par une surabondance de l'argent injecté dans l'économie par les banques centrales. Comme la demande reste forte pour la plupart des produits de base les plus essentiels (alimentation, énergie, habillement), leur prix augmente en raison de l'augmentation du volume d'argent permettant de les acheter. L'augmentation des prix pour ces biens essentiels est le bras inflationniste de la biflation.

Mais d'autre part, l'économie est freinée par l'augmentation du chômage et la baisse du pouvoir d'achat. Il en résulte qu'une plus grande partie de l'argent est dirigée vers l'achat de produits essentiels et ne va pas vers ceux qui le sont moins. Les actifs à base de dettes (maisons luxueuses, voitures haut de gamme et autres actifs du même genre fondés sur les dettes) étant moins essentiels voient leur demande baisser. En conséquence, leurs prix tombent en raison de la diminution du volume d'argent qui y est consacré. La baisse de prix d'achat de ces produits non essentiels constitue dans la biflation le bras de la déflation des prix.

NotesModifier