Ouvrir le menu principal

Bien privé

catégorie de biens en économie

DéfinitionModifier

La possession d'un bien privé signifie que seul le propriétaire de ce bien (personne physique ou morale) peut déterminer quel peut être l'usage qui peut être fait de celui-ci[2]. En effet, la rivalité d'un bien est le fait que si je consomme ce bien, alors quelqu'un d'autre ne peut pas le consommer également. De plus, un bien est dit excluable si certaines personnes n'ont pas accès à ce bien.

Contrairement aux biens publics, les biens privés sont moins enclins à avoir des problèmes de passager clandestin.

Les différents types de bienModifier

Excluable Non-excluable
Rival Biens privés Biens communs
Non-rival Biens de club Biens publics

Exemples :

  • bien privé : une pomme, parce qu'il faut payer pour en avoir (excluable) et que si je la mange, alors quelqu'un d'autre ne pourra pas la manger (rival).
  • bien de club : un abonnement à une chaîne de télévision cryptée, parce qu'il faut payer pour y avoir accès (excluable) mais le fait que je la regarde n'empêche pas quelqu'un d'autre de la regarder (non-rival).
  • bien commun : les ressources halieutiques, car tout le monde a le droit d'aller à la mer (non-excluable) mais le poisson que je pêche ne pourra pas être pêché par quelqu'un d'autre (rival).
  • bien public : la défense nationale puisque tout le monde est défendu sans avoir à payer spécifiquement pour cela (non-excluable) et le fait que je sois défendu par l'armée n'empêche pas quelqu'un d'autre de l'être (non-rival).

Notes et référencesModifier

  1. (en) Robert Frank et Ben Bernanke, « Public Goods and Tax Policy », dans Principles of Microeconomics, Mc Grew-Hill Irwin, (ISBN 978-0-07-336266-3)
  2. Qu'est-ce qu'un bien privé?, sur laisseterre.com du 22 janvier 2016, consulté le 7 novembre 2017

Voir aussiModifier