Bibliothèque de l'Université McGill

réseau de bibliothèques de l'Université McGill situé à Montréal (Québec) Canada

Bibliothèque de l'Université McGill
Image illustrative de l'article Bibliothèque de l'Université McGill
Vue de la bibliothèque.
Présentation
Coordonnées 45° 30′ 11″ nord, 73° 34′ 34″ ouest
Pays Québec
Ville Montréal
Informations
Site web mcgill.ca/library
Nombre de livres 6 millions

La Bibliothèque de l'Université McGill est un réseau de bibliothèques de l'Université McGill à Montréal, au Québec, Canada. Elle est composée de 13 bibliothèques, situées sur le campus du centre-ville de Montréal et sur le campus Macdonald. Au total, elle possède plus de 5 millions de documents se composant de films, de quotidiens, de livres et de bases de données[1]. Elle donne accès à 2,3 millions de thèses, de revues et de livres numériques et comporte aussi des centaines de milliers de vidéos, d’enregistrements sonores, de partitions musicales, de cartes et de microformes[1]. De plus, la bibliothèque possède une collection servant à l’apprentissage et au perfectionnement du français[2]. Celle-ci regorge de guides, de dictionnaires et de grammaires[2]. La bibliothèque de l’Université McGill a pour mission de soutenir l’évolution de l’enseignement, de l’éducation et de la recherche en rendant accessibles ses collections et en offrant des services exemplaires se focalisant sur les besoins de sa clientèle[1]. Elle participe activement à la diffusion de la culture dans la société en ouvrant ses portes et en proposant ses services tant à sa communauté, telle que les étudiants, les enseignants et le personnel de l’Université, qu’aux citoyens[1]. Celle-ci offre, d’ailleurs, des ressources et des services en français facilitant l’intégration de ses usagers francophones[3]. Ce faisant, des personnes-ressources bilingues sont présentes afin de renseigner les usagers francophones sur les services offerts et afin de les accompagner dans l’exploration des outils disponibles[3]. C'est, par la taille, la quatrième bibliothèque universitaire de recherche au Canada[4]. Elle a reçu la note « A » du Globe and Mail University Rapport de 2011, la plus haute distinction décernée à une bibliothèque de grande université[5].

DescriptionModifier

 
Bibliothèque des Sciences humaines

La Bibliothèque des sciences humaines et sociales (BSHS) est la plus importante du campus. Elle se trouve dans le bâtiment qui abrite les pavillons McLennan et la Bibliothèque Redpath (en)[6]. Elle dispose de remarquables collections en études canadiennes, en littérature anglaise et en littérature américaine ainsi que sur l'histoire britannique. On y trouve aussi ce qui concerne les études russes et les études de l'Europe de l'Est, ainsi que de la documentation sur la Seconde Guerre mondiale.

La Bibliothèque des livres rares et collections spécialisées contient des documents sur une grande variété de sujets, incluant l'art et l'architecture, la littérature, l'histoire des idées, les voyages et l'exploration, ainsi que l'histoire du livre[7]. On y trouve aussi la collection Canadiana, qui se compose de 12 000 ouvrages, comprenant des livres, des brochures, des cartes, des gravures, des périodiques, des documents gouvernementaux et des pamphlets[8],[9].

La Bibliothèque Osler de l'histoire de la médecine, dans le Pavillon McIntyre (en) l'une des plus importantes bibliothèques de ce type en Amérique du Nord[10]. C'est l'une des plus importantes ressources savantes canadiennes en matière d'histoire de la médecine. Fondée en 1929, la bibliothèque Osler de l’Université de McGill a été construite afin de loger la donation de William Osler[11]. Cette donation comportait, entre autres, une collection d’envergure de livres rares médicaux[11]. D’ailleurs, la bibliothèque est nommée en l’honneur de William Osler qui est aussi un ancien diplômé en médecine de l’université McGill et un médecin considéré comme un symbole de la médecine dans le milieu anglophone[12]. En plus de la collection de Sir William Osler, la bibliothèque Osler contient de nombreuses collections spéciales telles que les collections Anatomical atlases, Bibliotheca Osleriana, Frank Dawson Adams Collection, Norman Bethune Collection, Osler Library Almanac Collection, Paris Medical Theses Collection et Wilder Penfield Archive[13]. Le , un feu s’est déclenché sur la terrasse du Pavillon des sciences médicales McIntyre où se situe la bibliothèque Osler[14]. Le feu a été rapidement maîtrisé, et ce sans blessé[14]. Les principaux dommages sont causés par l’eau qui a permis d’éteindre le feu lors de l’intervention des pompiers[14]. La collection rare de la Bibliothèque d’histoire de la médecine Osler ne fut pas touchée[14]. Néanmoins, certains travaux de recherche et d’autres documents de la bibliothèque subirent des dommages non négligeables[14].

En 2011, la Bibliothèque des sciences humaines et sociales et la Bibliothèque Schulich de sciences physiques, sciences de la vie et d'Ingénierie commencent à ouvrir 24 heures par jour et 7 jours par semaine pendant la majeure partie de l'année scolaire.

La Bibliothèque d'études islamiques (en), qui possède l'une des plus grandes collections de son genre au Canada, est située dans le Pavillon Morrice. C'est aussi dans ce pavillon que se trouve l'Institut d'études islamiques de l'Université McGill (en) où étudient les candidats à la maîtrise et au doctorat.

La Cyberthèque de la Bibliothèque de l'Université McGill, « une grande salle à usages multiples », a ouvert ses portes aux étudiant-es de l'Université McGill en 2008. Située au rez-de-chaussée du pavillon de la Bibliothèque Redpath, la Cyberthèque contient des espaces diversifiés : espaces de travail et espaces d'apprentissage pour les groupes et les personnes seules. La Cyberthèque propose aussi différentes technologies et installations multimédias. Cet endroit unique en son genre a été conçu par l'architecte montréalais François Emond et son équipe de ékm architecture, en collaboration avec Douglas Birkenshaw et son équipe de Bregmann + Hamann de Toronto.

Sections de la bibliothèqueModifier

 
Bibliothèque de droit Nahum Gelber

Voir la carte des sections de la bibliothèques.

Partenariats et collaborationModifier

La Bibliothèque est membre de l'Association des bibliothèques de recherche du Canada[15], de l'Association des bibliothèques de recherche américaines (ARL)[16], du Bureau de coopération interuniversitaire du Québec (BCI)[17], ainsi que d'autres groupes coopératifs. La Bibliothèque contribue à l’Open Content Alliance.

ProjetsModifier

En 2010, l'un des projets principaux de la Bibliothèque était la numérisation des livres du domaine public[18],[19]. En 2013, la Bibliothèque de l'Université McGill est devenue la deuxième bibliothèque hors des États-Unis à entrer en partenariat avec la Bibliothèque numérique HathiTrust[20] et planifiait de rendre ses collections numérisées disponibles via le dépôt institutionnel. La bibliothèque ajoute régulièrement des articles uniques et numérisés au domaine public par l'entremise de l'Internet Archive.

HistoireModifier

De 1862 à 1893, la bibliothèque était située dans l'aile ouest du pavillon des Arts (pavillon Molson), où la collection s'est tranquillement développée. En 1893, la Bibliothèque Redpath a ouvert dans ce que l'on appelle aujourd'hui la Salle Redpath (en). En même temps que l'ouverture de la Bibliothèque Redpath, a été nommé le tout premier bibliothécaire en chef à temps plein, Charles H. Gould (1893-1919). Lors du mandant de Gould, puis de celui de Gerhard Lomer (1920-1947), l'effectif a augmenté et la collection a pris de l'expansion. Dans les années 1920 et 1930, le manque d'espace dans la bibliothèque centrale a impliqué la création de plusieurs bibliothèques départementales.

En 1952, une grande extension de la Salle Redpath a été ouverte vers le sud et l'est de l'édifice. C'est à cette époque que la salle de lecture de la bibliothèque a été déplacée au pavillon Redpath de la Bibliothèque. L'ancienne Bibliothèque Redpath est devenue la Salle Redpath, aujourd'hui transformée en salle de concert[21]. C'est pendant cette période que le bibliothécaire en chef de l'Université s'est vu doté de la responsabilité de sa première collection principale en sciences humaines et sociales. Les bibliothèques disciplinaires de médecine, de droit, de génie, de physique, de sciences et de théologie étaient encore largement indépendantes.

En 1969, la Bibliothèque McLennan (sciences humaines et sociales) ouvre ses portes et le conseil d'université met en place une commission des bibliothèques universitaires dont le rapport (1971) recommande la réorganisation ainsi qu'une plus grande coordination et une meilleure gestion du réseau des bibliothèques[22].

RéférencesModifier

  1. a b c et d (en) « About the Library », sur mcgill.ca (consulté le 16 mars 2019).
  2. a et b « Bibliothèque de McGill », sur Vivre McGill en français (consulté le 16 mars 2019)
  3. a et b « Ressources et points de services », sur Vivre McGill en français (consulté le 16 mars 2019)
  4. « ARL Statistics® », sur www.arlstatistics.org (consulté le 29 septembre 2017).
  5. (en) « Canadian University Report 2011 », sur v1.theglobeandmail.com (consulté le 29 septembre 2017).
  6. About the Humanities and Social Sciences Library.
  7. About Rare Books and Special Collections.
  8. Celebrating Research: Lawrence Lande Collection of Canadiana
  9. McGill Library - Lawrence Lande Collection of Canadiana.
  10. About the Osler Library.
  11. a et b (en) « About the Osler Library of the History of Medicine », sur McGill Library (consulté le 16 mars 2019)
  12. (en) « About William Osler », sur McGill Library (consulté le 16 mars 2019)
  13. (en) « Special collections », sur McGill Library (consulté le 16 mars 2019)
  14. a b c d et e « Fermeture du Pavillon McIntyre à la suite d’un incendie », sur Salle de Presse (consulté le 16 mars 2019)
  15. CARL Members.
  16. ARL Members.
  17. CREPUQ Official website.
  18. McGill University To Scan and Make Library Materials Available Online - Library Journal.
  19. McGill U Library Scanning Rare Books with Kirtas - Campus Technology.
  20. Joseph Hafner, « HathiTrust at McGill University Library: Content – Copyright – Canadian perspective » (consulté le 26 février 2014).
  21. « Redpath Hall & LIbrary », Virtual McGill., sur Virtual McGill., McGill University Library (consulté le 5 mars 2014).
  22. « R.G. 40: LIBRARIES », A Guide to Archival Resources at McGill University. Volume 1., sur A Guide to Archival Resources at McGill University. Volume 1., McGill University Archives (consulté le 5 mars 2014).

Liens externesModifier