Bethanie (Namibie)

Bethanie (ou Bethany, Bethanien ; en nama : ǀUiǂgandes) est une localité du sud de la Namibie, dans la région du !Karas. Fondée en 1814 pour le compte de la London Missionary Society par le pasteur allemand Heinrich Schmelen (en) – qui lui donne son nom –, c'est l'une des plus anciennes colonies du pays[1].

Bethanie
Image dans Infobox.
Route principale
Géographie
Pays
Région
Circonscription
Berseba (en)
Coordonnées
Démographie
Population
3 900 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation sur la carte de Namibie
voir sur la carte de Namibie
Red pog.svg

GéographieModifier

Située au pied du plateau de Hanami (ou Schwarzrand), à 257 km de l'océan, Bethanie est arrosée par le Konkiep (de) et possède de nombreuses sources et de grands jardins[1].

PopulationModifier

Bethanie compte environ 2 000 habitants. On y trouve des commerces, un hôtel, des écoles[1].
L'une des ressources de la région est l'élevage des moutons karakul[1].

HistoireModifier

En 1883, c'est à Bethanie que débuta la colonisation allemande avec la vente par le chef Nama Josef Frederiks de la baie d'Angra Pequeña à Heinrich Vogelsang pour le compte d'Adolf Lüderitz.[réf. nécessaire]

Arrivé en 1814, le pasteur Johann Heinrich Schmelen (1777-1848) y construit une petite maison en pierre d'une pièce (Schmelenhaus) dans laquelle il vivra jusqu'à son départ en 1834[2]. En 1842 son successeur est le missionnaire norvégien Hans Christian Knudsen (1818-1863[3]) de la Société des missions du Rhin, qui y reste actif jusqu'en 1851 et reconstruit la maison qui avait brûlé[2].

Le Schmelenhaus, promu Monument national le [4], a longtemps été considéré comme le plus vieux bâtiment de Namibie, mais l'église et la maison du pasteur de Warmbad (de) (détruites en 1911) se sont avérées plus anciennes, tandis que la forteresse de ǁKhauxaǃnas (de) érigée à la fin du XVIIIe siècle est largement antérieure à toutes les constructions européennes[5]. Cependant, quelques mois plus tard, le label « Monument national » est retiré à la maison pour être décerné à l'ensemble du complexe luthérien (l'église, la maison, le cimetière)[2].

Un autre missionnaire, Herrmann Heinrich Kreft (1826-1878[6]), fait construire une église à deux tours pour la mission, consacrée le . Altérées, les tours doivent être démolies. Le bâtiment servira désormais d'école, puis d'entrepôt. Une nouvelle église en pierre est édifiée, inaugurée le [2].

Personnalités nées à BethanieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (en) Victor Tonchi, William A. Lindeke, John J. Grotpete, Historical Dictionary of Namibia, Scarecrow Press, 2012 (2e éd.), p. 40
  2. a b c et d (en) « Evangelical Lutheran Church Complex. Bethanie. Namibia », Namibia. The Cardboard Box [1]
  3. (en) « Hans Christian Knudsen - the first Norwegian missionary to Africa », [2]
  4. (en) Andreas Vogt, National Monuments in Namibia: An Inventory of Proclaimed National Monuments in the Republic of Namibia, Gamsberg Macmillan, 2004, p. 205 (ISBN 9789991605937)
  5. (de) Andreas Vogt, « Die ältesten Kirchen in Namibia » (Teil 1) in Afrikanischer Heimatkalender 2007, Deutsche Evangelisch-Lutherische Kirche in Namibia (DELK).
  6. (de) Walter Moritz, Hermann Heinrich Kreft, der Diamantenmissionar aus Wallenbruck, Afrika-Verlag Der Kreis, 1995, (ISBN 3920707451)

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (en) Jan Knappert, Namibia, land and peoples, myths and fables, Brill, Leiden, 1981, 201 p. (ISBN 90-04-06509-1)
  • (en) Hanns Lessing (dir.), The German Protestant Church in colonial Southern Africa: the impact of overseas work from the beginnings until the 1920s, Harrassowitz, Wiesbaden, 2012, 684 p. (ISBN 978-3-447-06775-1)
  • (en) Nils Ole Oermann, Mission, church and state relations in South-West Africa under German Rule: 1884-1915, F. Steiner, Stuttgart, 1999, 267 p. (texte remanié d'une thèse)

Liens externesModifier