Bernat de Cabrera

Bernat IV de Cabrera
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
CataneVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Activités
Famille
House of Cabrera (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Bernard III de Cabrera (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Marguerite de Foix-Castelbon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Constança de Cabrera (d)
Juana de Cabrera (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Timbor de Prades (d)
Cecília d'Urgell (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Sança Ximenis de Foix i de Cabrera (d)
Elionor de Cabrera (d)
Bernat Joan de Cabrera (d)
Timbor de Cabrera (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Arme
Grade militaire
Blason Bernard IV, Vicomte de Cabrera (selon Gelre).svg
Blason

Bernat de Cabrera ou Bernardo Cabrera, né à Barcelone le , mort à Catane en septembre 1423, est un noble et militaire catalan.

Martin Ier d'Aragon lui confie les 2 000 cavaliers et les fantassins qui débarquent à Trapani le 22 mars 1392 pour prendre possession de la Sicile[1], opération qu'il a lui-même contribué à financer en vendant des biens en Catalogne[2].

En récompense, il reçoit le comté de Modica, qui couvre une vaste partie du Val di Noto, et la charge d'amiral, jusqu'alors détenue par les Chiaramonte[3].

Il prend la tête du parti catalan en Sicile, contre les vieilles familles locales, et s'oppose au pouvoir royal en 1403. Il est ensuite pardonné[3].

Lorsque Blanche de Navarre, veuve de Martin le Jeune, devient régente de Sicile, Cabrera tente de l'épouser pour prendre le pouvoir mais échoue. Il retient la reine au Château d'Ursino à Catane. Il reçoit le soutien des villes, dont Palerme, tandis que la noblesse sicilienne et espagnole, comme Messine, lui préfère Blanche et Ferdinand Ier[1].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Jean-Yves Frétigné, Histoire de la Sicile, Pluriel / Fayard, 2018, p. 227-229.
  2. John Julius Norwich, Histoire de la Sicile, de l'Antiquité à Cosa Nostra, Paris, Tallandier, 2018, 477 p. (ISBN 979-10-210-2876-0). p. 207.
  3. a et b (es) Universidad de Barcelona Instituto de Historia Medieval de España, Anuario de estudios medievales, Instituto de Historia Medieval de España., (lire en ligne)

Liens externesModifier