Belhamideche Belkacem

journaliste algérien
Belkacem Belhamideche
Belhamideche Belkacem, journaliste algérien indépendant
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (63 ans)
Achacha (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Belhamideche Belkacem , né le 5 février 1961 à Mostaganem, est un journaliste algérien, fondateur et directeur du journal en langue française Réflexion.

Réflexion est un quotidien national algérien d'information créé le 26 juillet 2008. Il est le premier quotidien du Dahra, ayant établi son siège étant à Mostaganem.

Le 8 mai 2010, B. Belkacem est condamné à six mois de prison pour diffamation[1] envers le président de l’assemblée populaire communale de Aïn Boudinar, à la suite d'un article paru en 2009 où il reprenait les propos d'un entrepreneur l'accusant de corruption[2],[3]. . Alger républicain publie alors une lettre ouverte de Missoum Boumediène membre fondateur de la ligue de Soutien en Allemagne pour la Liberté de la Presse en Algérie au Président de la République pour demander la levée de cette condamnation[4]. La condamnation est confirmée le 13 septembre ; B. Belkacem est alors condamné à dix-huit mois de prison ferme. Après sa condamnation, le Groupe de travail sur la liberté d’expression en Afrique du nord relayé par la Ligue algérienne pour la défense des droits de l'homme[5] et Amnesty international[6] proteste contre son emprisonnement, il est ainsi cité par Human Rights Watch dans son rapport annuel[7].

Il est incarcéré en juin 2022 à la suite d'une plainte pour diffamation et publication de fausses nouvelles déposée par l'ancien chef de la sûreté de la wilaya de Mostaganem, Hamouni Mohamed, ceci sans avoir comparu devant un juge, et sans avoir été convoqué à un procès, selon le site d'information ALgérie Part[8].

En septembre 2022 il est condamné à 2 ans de prison ferme, à la suite d’une plainte pour diffamation déposée par un influent promoteur immobilier basé à Mostaganem ; il prend alors la fuite[9].

Il est gracié par le Président algérien Abdelmadjid Tebboune à l'occasion du soixante et unième anniversaire de l'indépendance le 5 juillet 2023.

Références modifier