Ouvrir le menu principal

Becky Sharp (personnage)

Vanity.Fair. Illustration par Thackeray du chapitre 4 : Becky Sharp flirte avec M. Joseph Sedley.

Rebecca Sharp, dite Becky, est l'anti-héroïne de roman satirique de William Makepeace Thackeray Vanity Fair (La Foire aux vanités) (1847-1848).

Becky Sharp est une arriviste cynique qui utilise ses charmes pour fasciner puis séduire les hommes de la classe supérieure. Elle contraste totalement avec l'attachante Amelia Sedley dont elle fait connaissance dans une prestigieuse école pour filles où Amalia occupe une place grâce au fait que son père y enseigne. Les deux femmes se lient d'amitié et Becky se sert de son amie comme un tremplin pour atteindre une bonne position sociale. Becky fonctionne comme une picara — une héroïne picaresque — ou en étant une outsider sociale en mesure de tourner en ridicule les manières de la noblesse supérieure.

Son nom[1] et sa fonction suggèrent que Thackeray la destine à être antipathique, et pourtant, elle est devenue l'une de ses créations les plus populaires.

Notes et référencesModifier

  1. Sharp — littéralement, tranchant —, ayant une connotation d'escroc

Lien externeModifier