Bataille de Rakvere

(Redirigé depuis Bataille de Rakovor)
Bataille de Rakvere/Rakovor/Wesenberg

Informations générales
Date [1].
Lieu Rakvere
Issue Victoire décisive des Princes russes
Belligérants

Novgorod Novgorod/Russie

Ordre Teutonique Ordre Teutonique
Danemark Danemark
Commandants
Prince Dimitri Ier Vladimirski
Prince Dovmont de Pskov
Grand Maître Otto von Lutterberg
Forces en présence
30 00025 000
Pertes
5 00012 000

Guerres Teutoniques

Batailles

Guerres Teutoniques

La bataille de Rakvere connue également sous les noms de bataille de Rakovor ou bataille de Wesenberg sera déroula en 1268, près de la ville de Rakvere, entre les troupes coalisées des Chevaliers teutoniques, danoises et estoniennes d'une part et les forces russes d'autre part. Cette bataille fut une victoire russe.

La bataille se déroula le . Les chevaliers de l'Ordre Livonien affrontèrent les troupes des Princes russes. Les deux armées se rencontrèrent à environ sept kilomètres de la ville de Rakvere. Les forces russes étaient au nombre de 30 000 soldats commandées par le prince Dimitri Ier Vladimirski. Les Croisés livoniens, danois et estoniens, au nombre d'environ 25 000, étaient dirigés par le Maître de l'Ordre livonien Otto von Lutterberg.

Face au forces supérieures russes, les Livoniens et leurs alliés séparèrent leurs forces en deux formations déployées largement afin d'éviter tout encerclement de leurs forces par l'armée russe. La première formation attaquant les Russes et la seconde tenue en embuscade devait attaquer par la suite. Mais cette tactique échoua face à la puissance des forces engagées côté russe et à la tactique rusée de faire croire à l'ennemi que la première formation, pourtant encerclée par les russes, avait fini par repousser les forces slaves. La seconde formation sortie des bois afin de poursuivre l'ennemi jusqu'à son camp. Les Russes contre-attaquèrent vaillamment et poursuivirent les chevaliers croisés dans leur retraite précipité.

La défaite livonienne fut totale et l'Ordre Livonien perdit près de 12 000 combattants, et mit plus de trente ans à reconstituer ses forces. Les forces russes perdirent environ 5 000 soldats.

RéférencesModifier