Bataille d'Aizenay

bataille de la guerre de Vendée

La bataille d'Aizenay se déroula lors de la guerre de Vendée de 1815.

La batailleModifier

Le 19 mai 1815, toutes les forces vendéennes se réunirent à Palluau. Louis de La Rochejaquelein qui venait d'être élu généralissime donna alors l'ordre de marcher sur Napoléonville (La Roche-sur-Yon). Au soir du 20 mai 2015, les Vendéens campaient dans Aizenay et ses environs.

Le même jour, le général impérial Jean-Pierre Travot apprit la position des Vendéens. Il rassembla alors 530 fantassins des 43e et 61e régiments d'infanterie de ligne, 80 gendarmes à cheval, 103 gendarmes à pied, 140 canonniers et 240 chasseurs de la Vendée, composés de Vendéens bonapartistes, soit en tout 1 093 hommes. Au soir du 20 mai, les Impériaux lancèrent l'attaque contre les Vendéens qui n'ayant placé que peu de sentinelles, furent pris par surprise. Pour ajouter à la confusion des Vendéens, les soldats impériaux allèrent jusqu'à pousser des cris de « Vive le Roi ! ». Complètement désorganisés, les insurgés prirent la fuite.

Ludovic de Charette, neveu du général François-Athanase de Charette, fut mortellement blessé lors de la bataille. Les Vendéens se replièrent dans la forêt.

SourcesModifier

  • Émile Gabory, Les Guerres de Vendée, Robert Laffont, , p. 814-816.