Barrage de régulation de Port

Le barrage de régulation de Port est un barrage situé en Suisse sur le cours de l'Aar entre Brügg et Port.

Barrage de régulation de Port
Regulierwehr Port01 08.jpg
Barrage de régulation de Port.
Géographie
Pays
Canton
Coordonnées
Cours d'eau
Objectifs et impacts
Vocation
régulation du niveau des lacs
Date du début des travaux
1936
Date de mise en service
1939
Géolocalisation sur la carte : canton de Berne
(Voir situation sur carte : canton de Berne)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Suisse
(Voir situation sur carte : Suisse)
Point carte.svg

DescriptionModifier

Le barrage a été construit afin de réguler le niveau d'eau des trois lacs (Neuchâtel, Morat et Bienne). De plus il assure un passage routier au-dessus du canal de Nidau-Büren entre Brügg et Port, une écluse permet de franchir le dénivelé d'eau dû au barrage. Ce barrage fournit aussi de l'hydroélectricité.

HistoireModifier

Les travaux de la première correction des eaux du Jura avaient de faire des trois lacs un ensemble hydraulique capable d'écrêter les crues de l'Aar, pour ce faire l'Aar fut détournée dans le lac de Bienne. Un premier ouvrage provisoire fut édifié à proximité de Nidau pendant les travaux, il fut remplacé par un autre barrage achevé en 1887. Cet ouvrage ne régulait que les eaux du canal de Nidau-Büren et pas les eaux de la Thielle, ainsi le niveau d'eau du lac de Bienne ne pouvait être complètement maîtrisé. Des crues exceptionnelles en 1910 mirent en évidence les faiblesses de cette situation.

Un nouveau barrage fut entrepris, avec pour but de maintenir un niveau d'eau dans le lac de Bienne en cas de période de basses eaux et de réguler le débit en cas de crues. Ce barrage construit entre 1936 et 1939 est l'actuel barrage de régulation de Port.

En 1995 une centrale électrique a été construite pour exploiter la chute d'eau. Elle a une production annuelle de 25 GWh

HydrologieModifier

Ce barrage régule le débit de l'Aar et de tous ces affluents situés en amont de Port. Cela représente un bassin versant total de 8 317 km2, dont 1 875 km2 pour les cours d'eau alimentant le lac de Neuchâtel (Thièle, Areuse, Seyon, etc.), 815 km2 pour les cours d'eau alimentant le lac de Morat (Broye, etc.) et 5 627 km2 pour les cours d'eau alimentant le lac de Bienne (Aar, Sarine, etc.)[1].

AnnexesModifier

SourceModifier

Notes et référencesModifier