Ouvrir le menu principal
Diagramme de Venn d'un syllogisme en Bamalip.

Bamalip (également appelé Barbari dans la Logique de Port-Royal) est un terme de la logique aristotélicienne désignant un des cinq syllogismes de la quatrième figure des vingt-quatre modes. Il comprend une majeure de type A, une mineure de type A et une conclusion de type I, c'est-à-dire une majeure universelle affirmative, une mineure universelle affirmative et une conclusion particulière affirmative.

Un syllogisme en Bamalip consiste en une proposition de ce type : Tout P est S, or tout F est P, donc quelque F est S.

Les quatre autres syllogisme de la quatrième figure sont Camenes, Dimatis, Fesapo et Fresison.

Exemples de syllogismes en BamalipModifier

  1. Tout chat est un félidé ;
  2. Or tout persan est un chat ;
  3. Il y a donc des persans qui sont des félidés.


  1. Ceux qui courent des marathons sont fatigués après leur course ;
  2. Tous les coureurs de fond sont des marathoniens ;
  3. Il y a donc des coureurs de fond qui ont été fatigués après leur course.


  1. « Tous les miracles de la nature sont ordinaires ;
  2. Tout ce qui est ordinaire ne nous frappe point ;
  3. Donc il y a des choses qui ne nous frappent point, qui sont des miracles de la nature. »[1]

RéférencesModifier

  1. Antoine Arnauld, Pierre Nicole, La logique ou l'art de penser, troisième partie, chap.VIII.