Ouvrir le menu principal

Le bailliage de Troyes est une ancienne entité administrative du comté puis de la province de Champagne, ayant existé jusqu'à 1789.

GéographieModifier

Il est centré sur la ville de Troyes et dépendait de la Généralité de Châlons. Il avait aussi des bailliages secondaires à Nogent, Méry, Rumilly et Virey-sous-Bar.

HistoireModifier

Jusqu'en 1297, il ne formait qu'une entité qui regroupais Meaux, Troyes et Provins.

Il a eu pour bailliages secondaires :

  • Méry-sur-Seine qui comprenait : Bessy, Châtres, Droupt-sur-Marne, Droupt-sainte-Marie, Maizières-la-Grande-Paroisse, Méry, Mesgrigny, Poivre et st-Oulph.
  • Nogent-sur-Seine : Avant-les-Marcilly, la Chapelle-Godefroy, Ferreux, Fontaine-Macôn, Nogent, Quincey, st-Aubin.
  • Rumilly-les-Vaudes : Rumilly et Fouchères.
  • Virey-sous-Bar : Courtemont et Virey.

Même si la majorité des élections qui dépendaient du bailliage relevaient aussi de la généralité de Châlons, certaine relevaient de la généralité de Paris.

Liste de BaillisModifier

  • 1179 : Jean de Brienne ;
  • 1240-1246 : Guillaume Alexandre ;
  • 1283 : Guillaume de Mussy (groupement des trois bailliages)[1] ;
  • 1284 à 1286 : Guillaume Dallemant[2](groupement des trois bailliages) ;
  • 1287 : Jean de Villeblovin (groupement des trois bailliages) ;
  • 1288 : Renier de la Belle (groupement des trois bailliages) ;
  • 1290 à 1290 : Guillaume de Mussy (groupement des trois bailliages) ;
  • 1293 95 99 et 1301 : Baucin de Loan dit Thirouel (groupement des trois bailliages) ;
  • 1303 : Jean de Maison (Troyes et Meaux)[3]
  • 1308 : Louis de Tignonville ;
  • 1429-1449 : Guillaume Bellier ;
  • 1455 à 1461 : Michel Jouvenel des Ursins ;
  • 1497 à 1510 : Gaucher II l'Aîné de Dinteville ;
  • 1522 à 1554 : Jean de Dinteville ;
  • 1558 à 1559 : Guillaume de Dinteville ;
  • avant 1641 : Roger de Choiseul-Praslin ;
  • 1641-1690 : François de Choiseul-Praslin.

SourcesModifier

  • Alphonse Roserot, Dictionnaire historique de la Champagne méridionale, Langres, 1945, p1157, TII.
  • André Lefèvres, Les baillis de la Brie au XIIIe siècle., in : Bibliothèque de l'école des chartes, Année 1860, Volume 21, Numéro 1, pp. 179-188.

RéférencesModifier

  1. Ythier, cartulaire des cordeliers, f°118, I, p. 276
  2. Archives de l'Empire K 190, liasse 6, no 9
  3. Ythier I, 365.