Ouvrir le menu principal

Le béton léger ou béton allégé est un béton de ciment avec une masse volumique à sec inférieure à celle d'un béton normal.Ce béton peut contenir un pourcentage volumique important de granulats légers ou peut être rendu cellulaire par aération ou moussage[1].

TypesModifier

Une distinction est faite entre les différents types de bétons légers :

Béton Source de l'allègement Masse volumique (kg/m3)
Béton cellulaire : terme générique désignant un béton comportant un nombre important de petites alvéoles remplies d’air (NF EN ISO 9229) Béton gaz Utilisation d’un agent gonflant réactif et autoclavage 90 – 550
Béton mousse Utilisation de tensioactifs et malaxage adapté 400 – 2000
Béton caverneux Sous dosage de la pâte par rapport au volume de vide du squelette granulaire[2] 800 – 1000
Béton de granulats légers Granulat léger 800 – 2100[3]

PropriétésModifier

Par rapport au béton normal, le béton léger est caractérisé, en plus d'une masse volumique plus faible, d'une conductivité thermique plus faible. Par conséquent, il a une meilleure isolation thermique.

Hormis le béton caverneux, les bétons légers peuvent se travailler comme le bois à la scie, au vilebrequin et supporter le clouage[4].

La résistance mécanique de la majorité des bétons légers est plus faible de celle des bétons normaux équivalents.

UtilisationsModifier

Les différents types de béton léger sont utilisés pour alléger des structures ou pour isoler thermiquement des bâtiments.

RéférencesModifier

  1. NF EN ISO 9229 Septembre 2007, Isolation thermique - Vocabulaire
  2. Jean-Michel Torrenti , Laetitia D’Aloia-Schwartzentruber, Le grand livre des bétons, Connaissances et pratiques - Avancées environnementales - Réglementation et cadre normatif, Éditions du Moniteur, 2014
  3. NF EN 206 Novembre 2014, Béton - Spécification, performances, production et conformité
  4. Georges Dreux, Jean Festa, Nouveau guide du béton et de ses constituants, Eyrolles, 1998 (8e édition)