Auguste Agassiz
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
LausanneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Fratrie
Cécile Suzette Agassiz (d)
Louis Agassiz
Olympe Francillon-Agassiz (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Auguste Agassiz, né le à Môtier, dans le canton de Fribourg, et mort le à Lausanne, est un horloger et entrepreneur suisse. Il a fondé la société à l'origine de Longines.

Biographie modifier

Agassiz est le fils de Louis Agassiz, pasteur protestant de Môtier (village du Haut-Vully, aujourd'hui commune de Mont-Vully), et de Rose Mayor. Son frère est le célèbre naturaliste Louis Agassiz, sa sœur Cécile (1801-1891) est peintre et illustratrice scientifique. Il épouse Julie Mayor, une cousine et fille de banquier.

Auguste Agassiz fait un apprentissage à la banque Mayor-Fornachon à Neuchâtel. En 1832, il s'installe à Saint-Imier et travaille pour l’établisseur horloger Henri Raiguel. Agassiz et Raiguel fondent en 1833, avec Florian Morel, l'entreprise « Raiguel Jeune & Cie », pour la fabrication et la vente de montres utilitaires. Lorsque Raiguel quitte la société en 1838, l’entreprise devient « Agassiz & Cie » et elle commence à exporter aux États-Unis, avec pour partenaire à New York Auguste Mayor, un cousin.

Les montres Agassiz étaient considérées comme particulièrement durables et ont rapidement acquis une bonne réputation et une grande notoriété. À partir de 1847, Agassiz en devient l'unique propriétaire. Dans les années 1846-1847, Agassiz est maire (« président ») de Saint-Imier. Il se retire à Lausanne pour des raisons de santé et, en 1854, transfère la direction de la société à son neveu Ernest Francillon. Francillon lance la manufacture de montres Longines en 1866.

Bibliographie modifier

  • Pierre-Yves Donzé, Longines, du comptoir familial à la marque globale, Saint-Imier, éditions des Longines, , 269 p.
  • Robin Moschard, « Auguste Agassiz et sa descendance », Bulletin du Cercle généalogique de l'ancien Évêché de Bâle, no 32,‎
  • Pierre-Alain Bassin, « En parcourant les rues et l'histoire de Saint-Imier : Auguste Agassiz, un pionnier de l'horlogerie », Le Démocrate,‎
  • André Francillon, Histoire de la fabrique des Longines : Précédée d'un essai sur le Comptoir Agassiz, Saint-Imier, Compagnie des montres Longines Francillon, , 200 p.
  • « Auguste Agassiz fondait il y a cent ans sa manufacture d'horlogerie », Le Jura bernois,‎
  • (en) Arthur Rodolph Nunn Agassiz, A Short History of the Agassiz Family, Shanghai, Oriental Press, 1907

Notes et références modifier

Liens externes modifier