Attentat de Shankill Road

Attentat de Shankill Road
Image illustrative de l’article Attentat de Shankill Road
Le site de l'explosion en 2011.

Localisation Belfast, Irlande du Nord
Cible restaurant
Coordonnées 54° 36′ 14″ nord, 5° 56′ 53″ ouest
Date
Type bombe
Morts 9 civils
1 membre de l'IRA
Mouvance IRA provisoire
Géolocalisation sur la carte : Irlande du Nord
(Voir situation sur carte : Irlande du Nord)
Attentat de Shankill Road

L'attentat de Shankill Road est une attaque à la bombe perpétrée dans un restaurant du quartier de Shankill Road à Belfast (Irlande du nord) le 23 octobre 1993. L'attentat, commis par des membres de l'IRA, vise plusieurs dirigeants d'une organisation paramilitaire loyaliste, l'UDA. Le scénario, prévu pour éviter les pertes civiles, ne se déroule pas comme prévu : l'un des poseurs de bombe ainsi que 9 civils sont tués. Dans les jours suivants, plusieurs assassinats s'inscrivent dans le cadre d'une campagne de représailles.

ContexteModifier

Au début des années 1990, les milieux républicains d'Irlande du nord font face à de nombreux meurtres commis par des paramilitaires loyalistes, en particulier ceux de l'Ulster Defence Association (UDA). A l'automne 1993, l'IRA pense avoir repéré un lieu de réunion des dirigeants de l'UDA, à l'étage d'un restaurant de fish and chips à Shankill Road.

L'attentatModifier

Le plan de l'attaque est conçu pour éviter les pertes civiles et ne viser que les dirigeants de l'UDA. Deux membres de l'IRA sont chargés de déposer une bombe dans le restaurant. Ils doivent ensuite menacer la clientèle avec une arme, pour les pousser à s'enfuir. Par contre, la bombe doit exploser avant que les dirigeants loyalistes réunis à l'étage n'aient eu le temps de descendre et de se mettre en sécurité. Toutefois la bombe explose plus tôt que prévu, tuant l'un des poseurs de bombe ainsi que 9 civils protestants[1].

ReprésaillesModifier

Dans les jours suivants, une série de représailles ensanglante le pays. 14 civils catholiques sont assassinés, en particulier le 31 octobre. Au cours d'une soirée pour la fête d'Halloween dans un pub fréquenté par des républicains dans le comté de Londonderry, des tireurs loyalistes abattent 8 personnes.

CondamnationsModifier

Sean Kelly, le poseur de bombe ayant survécu à l'explosion, est condamné en 1995 à la prison à perpétuité[2].

Notes et référencesModifier

  1. « Massacre à Shankill Road », LExpress.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. « La prison à perpétuité pour un attentat sanglant en Irlande du Nord », Libération.fr,‎ (lire en ligne)