Athenaeum Illustre

ancienne université d'Amsterdam

La chapelle Sainte-Agnès, sur l'Oudezijds Voorburgwal.

L'Athenaeum Illustre est un collège humaniste fondé à Amsterdam au XVIIe siècle, à l'instar d'autres écoles illustres fondées dans les grandes villes néerlandaises. Il joue un rôle de propédeutique, à la manière des anciennes facultés des arts, avant l'entrée dans l'enseignement universitaire. Cet établissement est à l'origine de l'actuelle université d'Amsterdam, désignée université nationale en 1961.

HistoireModifier

 
gravure du cloître et de la chapelle Agnès

Le collège est inauguré le avec une leçon d'histoire, donnée par Gerardus Johannes Vossius, suivie d'une leçon de philosophie de Gaspard van Baerle le 9 janvier, dans la chapelle Sainte-Agnès, vestige d'un monastère de clarisses sécularisé. Martin van den Hove est nommé professeur de mathématiques en 1632, Johannes Cabelliau obtient la chaire de droit créée en 1640. Gerhard Blasius est le premier titulaire de la chaire de médecine, créée en 1660, et une chaire de théologie est créée en 1686 où enseigne Gerbrand van Leeuwen[1]. De nouvelles chaires s'y ajoutent au XVIIIe siècle : ainsi Jean Henri van Swinden (en) y enseigne la physique (1785)[2] et Dirk van Rhijn la chimie et la pharmacie.

L'enseignement est donné en latin, langue des universités européennes. L'établissement n'est pas habilité à délivrer de diplômes.

En 1815, l'Athenaeum Illustre est reconnu comme école d'enseignement supérieur et il obtient en 1877 un statut d'université et le droit de délivrer des doctorats. L'école prend alors le nom officiel d'« université municipale d'Amsterdam ». Les professeurs sont nommés par l'administration communale de la ville, et le bourgmestre en est le président de l'administration universitaire. L'université conserve ce statut particulier jusqu'en 1961, date à laquelle elle est intégrée dans le système universitaire néerlandais, comme partie de l'université d'Amsterdam.

Renaissance de l'Athenaeum IllustreModifier

 
Portail de la chapelle sainte Agnès

En 2012, une association privée d'Amsterdam a repris le nom d'Athenaeum Illustre[3] (renatum), son but est à nouveau de promouvoir l'enseignement humanistique et les langues anciennes.

RéférencesModifier

  1. Notice biographique [1]
  2. Notice biographique [2]
  3. Le nouvel Athenaeum illustre, fondé en 2012.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Illustris Amstelodamensium Athenaei memorabilia, Prodita deinceps oratione Iacobi Philippi d’Orville in centesimum Athenaei natalem, et Davidis Iacobi van Lennep in altera Athenaei saecularia, accedente item Lennepii in utramque orationem annotatione. Apud J. Müllerum et socium, Amstelodami 1832, (online).
  • Amsterdamsch Studenten-Corps: Album Academicum van het Athenaeum Illustre en van de Universiteit van Amsterdam, bevattende de Namen der Curatoren, Hoogleeraren en Leeraren van 1632 tot 1913, der Rectores Magnifici en Secretarissen van den Senaat Der Universiteit van 1877 tot 1913, der Leden van den Illustrissimus Senatus Studiosorum Amstelodamensium van 1851 tot 1913, en der Studenten van 1799 tot 1913. R. W. P. de Vries, Amsterdam, 1913
  • N. de Roever: Album academicum van het Athenaeum Illustre en van de Universiteit van Amsterdam, bevattende de Namen der Hoogleeraren en Leeraren van 1632 tot 1882. de Erven H. van Munster & Zoon, Amsterdam, 1882
  • E. O. G. Haitsma Mulier et al. (Hrsg.), Athenaeum Illustre. Elf studies over de Amsterdamse Doorluchtige School, 1632–1877. Amsterdam University Press, Amsterdam 1997
  • Peter Jan Knegtmans: Professoren Van de Stad: Het Athenaeum Illustre en de Universiteit van Amsterdam, 1632–1960. Amsterdam University Press, Amsterdam, 2007, (ISBN 978-90-5356-963-4) (En ligne)
  • Dirk K. W. van Miert: Humanism in an Age of Science. The Amsterdam Athenaeum in de golden Age, 1632–1704. Brill, Leiden, 2009, (ISBN 978-90-04-17685-0), (online)
  • Paul Zumthor, Hollandia hétköznapjai Rembrandt korában, (ford: Gyáros Erzsébet), Paris. 1959./ Budapest, 1985.

Liens externesModifier