Artère méningée moyenne

L'artère méningée moyenne est une branche de l'artère maxillaire. Elle permet la vascularisation d'une grande partie de la dure-mère et de la voûte crânienne.

Artère méningée moyenne
Middle meningeal artery.png
Vue du trajet de l'artère méningée moyenne
Détails
Nom latin
arteria meningea media
Origine
Branches
Rameau pariétal,
Rameau frontal,
Rameau orbitaire,
Rameau pétreux.
Terminaison
Capillaires
Structures vascularisées
Veine associée
veine méningée moyenne

Description anatomiqueModifier

OrigineModifier

Elle prend son origine dans le premier segment de l'artère maxillaire provenant elle-même du système carotidien externe[1].

TrajetModifier

Elle remonte dans le foramen épineux de l'os sphénoïde entrant ainsi dans l'étage cérébral moyen, croisant le nerf auriculo-temporal. Elle s'incurve ensuite en avant sur l'aile supérieure du sphénoïde. Arrivée au niveau de la voûte du crâne, elle remonte le long de la face latérale des méninges[2].

CollatéralesModifier

Elle ne donne, à proprement parler, aucune collatérale, puisque ce sont ses branches qui assurent véritablement la vascularisation.

TerminaisonModifier

Elle se divise rapidement en 4 branches :

  • un rameau pariétal (ou postérieur) de l'artère méningée moyenne ;
  • un rameau frontal (ou antérieur) de l'artère méningée moyenne ;
  • un rameau orbitaire de l'artère méningée moyenne ;
  • un rameau pétreux de l’artère méningée moyenne.

Ce sont ces rameaux, qui par l’intermédiaire de leurs nombreuses ramifications assurent la vascularisation.

VascularisationModifier

Les rameaux vascularisent les os du crâne et une grande partie de la dure-mère.

PathologiesModifier

Cette artère pourrait être impliquée dans les migraines et les méningiomes[3]. Les anévrismes (et pseudo-anévrismes) de l'artère méningée moyenne pourraient donc être traités par embolisation[3]. L'embolisation de cette artère aurait aussi un meilleur effet sur l'hématome sous-dural chronique que le traitement conventionnel[4].Cependant des études plus robustes sont encore nécessaires pour affirmer cette option thérapeutique[5].

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Artère carotide externe », sur imedecin.com (consulté le 22 novembre 2019)
  2. (en) Deivis de Campos, Caroline Haubert da Silveira, Geraldo Pereira Jotz et Tais Malysz, « Bony Tunnel Formation Associated with the Distal Segment of the Frontal Branch of the Middle Meningeal Artery », Journal of Neurological Surgery Part B: Skull Base, vol. 80, no 5,‎ , p. 480–483 (ISSN 2193-6331 et 2193-634X, PMID 31534889, PMCID PMC6748847, DOI 10.1055/s-0038-1676353, lire en ligne, consulté le 27 décembre 2019)
  3. a et b (en) Jinlu Yu, Yunbao Guo, Baofeng Xu et Kan Xu, « Clinical importance of the middle meningeal artery: A review of the literature », International Journal of Medical Sciences, vol. 13, no 10,‎ , p. 790–799 (ISSN 1449-1907, PMID 27766029, PMCID 5069415, DOI 10.7150/ijms.16489, lire en ligne, consulté le 27 décembre 2019)
  4. (en) Seung Pil Ban, Gyojun Hwang, Hyoung Soo Byoun et Tackeun Kim, « Middle Meningeal Artery Embolization for Chronic Subdural Hematoma », Radiology, vol. 286, no 3,‎ , p. 992–999 (ISSN 0033-8419, DOI 10.1148/radiol.2017170053, lire en ligne, consulté le 27 décembre 2019)
  5. (en) David Fiorella et Adam S. Arthur, « Middle meningeal artery embolization for the management of chronic subdural hematoma », Journal of NeuroInterventional Surgery, vol. 11, no 9,‎ , p. 912–915 (ISSN 1759-8478 et 1759-8486, PMID 30798265, DOI 10.1136/neurintsurg-2019-014730, lire en ligne, consulté le 27 décembre 2019)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier