Arnauld-Éloi Gautier-Dagoty

Graveur français

Arnauld-Éloi Gautier-Dagoty[1] est un graveur français né le à Paris et décédé le à Florence[2],[3].

Arnauld-Éloi Gautier-Dagoty
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 38 ans)
FlorenceVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Étude de têtes et d'yeux, gravure conservée au Musée des Beaux-Arts de Houston

Biographie et œuvreModifier

Second des cinq fils de Jacques Gautier d'Agoty, il utilise comme son père et ses frères le procédé de la gravure à la manière noire imprimée en couleurs à quatre planches préparées au berceau : la première en manière noire, gravée au burin et à la roulette, apporte le noir ; la seconde et la troisième, en manière noire, apportent respectivement le bleu et le jaune ; la quatrième, en manière noire et gravée à la pointe, apporte le rouge[4].

Arnauld-Éloi a publié des planches d'anatomie et d'histoire naturelle.

PublicationsModifier

  • Cours complet d'anatomie, peint et gravé en couleurs naturelles par M. A. É. Gautier d'Agoty, second fils ; et expliqué par M. Jadelot, professeur d'anatomie, Nancy, Jean-Baptiste-Hyacinthe Le Clerc, 1773 ; avec une suite de quinze gravures[5] Lire en ligne sur Bibliothèque numérique Medic@.
  • Barthélemy Faujas de Saint-Fond, Mémoire sur des bois de cerfs fossiles, trouvés en creusant un puits dans les environs de Montélimar en Dauphiné, Granoble, J. Cuchet, 1776 ; illustré par Arnauld-Éloi Gautier-Dagoty de 4 planches[6] Lire en ligne.

Notes et référencesModifier

  1. Ou Gautier-D'Agoty
  2. Relevé généalogique sur Geneanet
  3. Généalogie Dagoty en accès public, sur site de M Philippe Bouchard, descendant par son arrière-grand-mère de Jean-Baptiste André Gautier-Dagoty, père de Pierre-Louis Dagoty
  4. Anatomie de la couleur : l'invention de l'estampe en couleurs, catalogue d'exposition, Paris, Bibliothèque nationale de France, Lausanne, Musée olympique de Lausanne, 1996.
  5. (en) Colin Franklin et Charlotte Franklin, A catalogue of early colour printing from chiaroscuro to aquatint, Oxford, 1977, p. 49-50.
  6. Inventaire du fonds français XVIIIe siècle 1968.

BibliographieModifier

  • A. Bouchard, « Une famille d'artistes français au XVIIIe siècle : les Gautier d'Agoty », dans Mémoires de la Commission des Antiquités du département de la Côte d'Or, tome XXI, 1936-1937, p. 135-140 Lire en ligne.
  • Michèle Hébert, Edmond Pognon et Yves Bruand, Inventaire du fonds français XVIIIe siècle, Paris, Bibliothèque nationale de France, 1968, tome X, p. 34-37.
  • (de) Jan Lauts, « Arnauld-Eloi Gautier Dagoty, "graveur de la Cour de Bade". Zum botanischen Sammelwerk der Markgräfin Karoline Luise von Baden », dans Jahrbuch der Staatlichen Kunstsammlungen in Baden-Württemberg München, n° 16, 1979, p. 95-106.

Liens externesModifier