Argozelo

freguesia du Portugal

Argozelo est un petit village du Portugal. Il est situé au nord-est du pays, dans la commune de Vimioso, dans le district de Braganca.

Argozelo
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Géographie
Pays
Sous-région
Terras de Trás-os-Montes (en)
District
Municipalité
Superficie
29,55 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
675 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Fonctionnement
Statut
Freguesia, ville du Portugal (d) (depuis le )Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation sur la carte du Portugal
voir sur la carte du Portugal
Red pog.svg

Il est situé à 18km de Vimioso, à 26km de Braganca, et à 13km de l'IP4 qui relie Braganca à l'Espagne.

HistoireModifier

Étant l'un des plus grands villages du district de Braganca avec une forte activité économique, Argozelo a obtenu le statut de village en 2001.

Ulgosello, diminutif d'Ulgoso, l'ancien nom d'Algoso, un autre village de la commune, a donné naissance au nom d'Argoselo, encore parfois utilisé et prononcé ainsi aujourd'hui selon l'usage traditionnel. L'usage de la nouvelle forme est une volonté de la population d'associer l'image de la ville à l'idée de dynamisme, représentative de ses habitants.

Cette localité est habitée au moins depuis le début du Moyen Âge, d'après les écrits retrouvés. Certains vestiges pourraient s'avérer préhistoriques, ce qui laisse penser que les premiers habitants sont arrivés bien avant. Quatre haches d'époque néolithique, un fragment de cuivre et un fragment de bronze ont été retrouvés dans le village. Ces vestiges se trouvent désormais à Bragance.

La première église fut édifiée vers les XIIe ou XIIIe siècles. D'abord de petite taille, elle fut démolie, pour être remplacée par une autre, plus large.

Activité économiqueModifier

L'agriculture, la viticulture, l'oléiculture et la production d'amandes et de liège constituent les principales activités de la population. Les habitants travaillent également dans la construction civile, la métallurgie et l'industrie du bois.

L'artisanat d'Argozelo est très développé. Ferblantiers, bourreliers, tanneries, tailleurs, dentelles et broderies continuent d'alimenter la tradition.

PopulationModifier

Évolution de la population
1864 1878 1890 1900 1911 1920 1930 1940 1950
1 2651 2601 4221 3621 5851 3161 5701 6681 867
1960 1970 1981 1991 2001 2011 - - -
2 0881 5751 502983809701---
(Sources : Institut National Portugais des Statistiques[1])

MinesModifier

Il y avait des mines jusqu'en 1986, mais les mines de tungstène et d'étain sont actuellement à l'arrêt. Les mines ont été le principal revenu des habitants pendant plusieurs années. Une figure marquante de l'histoire de ces mines est José Joaquim Alves Velho, décédé le 20 août 1986, l'un des pionniers de l'extraction du minerai, et responsable de son expansion.

D'abord à ciel ouvert, puis dans des galeries peu profondes, les terrains miniers ont appartenu à une société qui a fait faillite, et ont été ensuite repris par un liquidateur judiciaire dont l'identité est inconnue.

GastronomieModifier

Le Folar de Pâques et les saucisses artisanales font partie du patrimoine local. Le vin également, mais la région a perdu une grande importance dans ce domaine. Les moûts produits ici sont cependant encore utilisés pour faire du vin certifié d'autres régions.

Fêtes traditionnelles : Saint BarthélemyModifier

La commune est connue pour héberger la fête de la Saint Barthélemy, une fête religieuse traditionnelle, qui se tient chaque année le 24 août au sanctuaire de Saint Barthélemy.

Notes et référencesModifier