Ouvrir le menu principal

Arbitre (hockey sur glace)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arbitre et Arbitre sportif.

Au hockey sur glace, les arbitres sont en général au nombre de trois sur la glace, on parle alors de système à trois : un arbitre principal (appelé head en Europe) et deux juges de lignes. Cependant, il existe également le système à deux, utilisé dans les ligues mineures, ou à quatre, utilisé dans la Ligue nationale de hockey (LNH) ou les compétitions majeures de l'IIHF.

RôlesModifier

Dans certaines ligues, comme cité ci-dessus, il est possible de ne voir que deux arbitres. Ces deux arbitres se partagent le rôle d'un arbitre principal et également celui des juges de lignes. Dans le cas d'un système à quatre, les deux arbitres principaux ont le même statuts et aucun des deux ne peut être considéré comme supérieur [1].

Avant le matchModifier

L'arbitre doit s'assurer avant le match que toutes les conditions de jeu sont réunies [1], en contrôlant des documents administratifs (assurance, etc) ainsi que les effectifs de chaque équipe. Aidé des juges de lignes, l'arbitre principal contrôle également l'équipement : les filets, l'ancrage des cages, les bandes de la patinoire, l'état de la glace, ...

Pendant le matchModifier

 
Système à quatre - deux arbitres et deux juges de lignes pour un match Montréal-Burlington dans la LCHF.

L'arbitre principal veille au bon déroulement du match et doit aussi assurer la sécurité de toutes les personnes prenant part à la partie (joueurs, entraîneurs, officiels). Il veille au signalement des pénalités qu'il doit également transmettre à la table de marque (composés d'officiels divers). L'arbitre est en charge d'arrêter le jeu en cas de pénalités, lorsqu'un but est marqué ou si le palet est injouable (hors limites).

Les deux juges de lignes qui l'assistent ont la responsabilité des fautes de lignes, c'est-à-dire les hors-jeu et dégagements interdits ainsi que les engagements à l'exception du démarrage de période ou suivant un but. Ils peuvent également arrêter le jeu (par exemple : changement incorrect de gardien). Ces trois arbitres sont sur la glace et participent au jeu : médiation avec les joueurs, explication de règles ou encore séparation de bagarre. Même si les interventions des juges de lignes n’entrainent pas de sanctions, l'arbitre principal les consulte pour utiliser leur appréciation du jeu qui s'est déroulé avant d'appeler une pénalité.

En cas d'incapacités pour l'arbitre principal à terminer la rencontre (blessure par exemple) ce sont les juges de lignes qui le remplaceront.

ÉquipementModifier

Ils sont vêtus de patins, d'un pantalon noir, d'une chemise rayée verticalement noire et blanche (d'où leur surnom de zèbres), d'un casque avec une demi-protection faciale et d'un sifflet à anneau pour doigts. L'arbitre principal porte un brassard rouge ou orange à chaque bras [2]. A l'arrière de son maillot, l'arbitre comme les juges de lignes sont identifiés par un numéro et le logo de la ligue peut être apposé à l'avant ou sur le bras de celui-ci.

GestesModifier

Pour annoncer les pénalités à la table de marque et au public, l'arbitre utilise plus de 28 gestes différents.

PénalitésModifier

Accrocher
Mouvement de va-et-vient avec les 2 bras comme pour attirer quelque chose sur sa poitrine
Charge contre la bande ou donner de la bande
Devant le torse, pousser un poing serré d'une main sur la paume ouverte de l'autre main
Charge incorrecte ou Assaut
Tourner les poings fermés l'un sur l'autre devant la poitrine
Charge dans le dos ou Mise en échec par derrière
Main ouverte à hauteur du plexus solaire, doigt vers le haut, serrés et parallèles au corps, coude légèrement pliés, avant-bras parallèle à la surface de jeu
Charge à la tête ou Mise en échec à la tête
Main ouverte et placé à la hauteur de la tête sur le côté.
Charge avec la crosse ou Double-échec
Mouvement d'extension des avant-bras
Cinglage ou Coup de bâton
Mouvement de couper fait avec la tranche de la main sur l'autre avant-bras
Coup de coude ou donner du coude
Tapoter le coude avec la main, bras plié
 
Un arbitre signale une crosse haute lors d'un match de LHJMQ.
Coup de genou ou donner du genou
Frapper un genou avec la paume de la main
Crosse haute ou bâton élevé
Tenir les 2 poings fermés l'un sur l'autre, à la hauteur des épaules
Dureté excessive ou Rudesse
Poing fermé et bras tendu
Faire trébucher
Taper la jambe droite avec la tranche de la main droite sous le genou
Méconduite ou Inconduite, attitude antisportive
Geste des deux mains sur les hanches
Obstruction
Mettre les bras en croix, poings fermés sur la poitrine

Pénalité de match

Frapper le sommet du casque avec le plat de la main (Pour la Suisse, ce geste ne se fait plus, il est simplement annoncé au chronométreur et aux personnes officiels du jeu)

Pénalité différée
Bras levé et tendu
Piquage ou Darder
Les deux mains dans un geste de tenir le manche, placées devant le corps, laissés sur le côté du corps avec un geste de piquage vers l'avant
Retenir la protection faciale
Serrer le poing devant le visage, paume faisant face au visage et le baisser d'un coup sec (ne figure plus dans le livre des règlements de Hockey Canada mineur et professionnel est remplacé par rudesse).
Retenir
Devant le torse, agripper le poignet d'une main avec l'autre main
Harponner ou pousser avec l'extrémité supérieure du manche de la crosse
Mouvement de croisement des bras placés l'un sous l'autre
Surnombre
Indiquer le chiffre 6 avec ses mains

AutresModifier

But
Désigner l'intérieur du but
Dégagement interdit ou Dégagement refusé / Hors-jeu à retardement
Le juge de ligne placé à l'arrière lève le bras pour signaler le dégagement interdit, le juge de ligne avant patine en direction de la zone d'attaque et siffle lorsque le palet franchit la ligne de but. Le juge de ligne arrière fait le signal du dégagement interdit (bras croisés à la hauteur des épaules) puis patine en direction du point d'engagement en zone de défense. Le juge de ligne avant vient prendre la place de son collègue et procède à l'engagement.
Hors-jeu
Bras tendu vers le haut au-dessus de l'épaule. Lors d'un hors-jeu, l'arbitre siffle et, avec son bras tendu à l'avant, s'avance en longeant la ligne bleue.
Refus, refuser un but ou réfuter un dégagement ou un hors-jeu
Mouvement de balayage exécuté avec les deux bras devant le corps à la hauteur des épaules, paumes tournées vers le bas
Temps mort / Conduite antisportive
Former un « T » avec les deux mains tenues devant la poitrine
Passe avec la main
Main ouverte et bras placés contre le corps et jetés en avant puis vers le haut, paume vers le ciel

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier