Appius Claudius Russus

Appius Claudius Russus fut un sénateur romain du IIIe siècle av. J.-C.

Membre de la gens noble des Claudii, Appius Claudius Russus (que Théophile Baudement appelle à tort Claudius Drusus dans sa traduction de la Vie des douze Césars) est consul de la République romaine en 268 av. J.-C., avec Publius Sempronius Sophus. Il célèbre avec son collègue un triomphe pour leur victoire sur les Picéniens, peuple des Abruzzes[1],[2]. D'après les Fastes capitolins[3], il est mort avant la fin de son consulat.

Suétone le mentionne dans une courte phrase de son livre disant qu'après s'être fait ériger une statue surmontée d'un diadème près du forum, il voulut s'emparer de l'Italie au moyen de ses clients[4].

NotesModifier

  1. Cité dans les Fasti Triumphales
  2. Eutrope, Abrégé d'Histoire romaine, livre II, 16
  3. (en) Site Attalus, année 268
  4. Suétone, Vie des douze Césars, Tibère, II