Antoine Aigon

sculpteur français
Antoine Aigon
E. Lecer, Antoine Aigon,
Paris, cimetière du Père-Lachaise.
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Cimetière du Père-Lachaise, Grave of Aigon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Maître
Vue de la sépulture.

Antoine Aigon, ou Antonin Aigon, né le à Montpellier[1] et mort le à Paris[2] est un sculpteur français.

Il est connu pour ses sculptures animalières.

Biographie modifier

Lorsqu'il vient à Paris, Antoine Aigon est élève de Pierre Louis Rouillard et s'adonne à l'étude des animaux[3],[4]. Il débute au Salon de 1867 avec Alouette prise au piège[3].

Le , alors domicilié à Paris, avec sa mère, dans le 12e arrondissement, il épouse Marie Eléonore Chaumont dans le 1er arrondissement[1].

Antoine Aigon est inhumé à Paris au cimetière du Père-Lachaise (95e division), sa sépulture est ornée de son portrait en médaillon sculpté par E. Lecer.

Œuvres modifier

  • Alouette prise au piège, Salon de 1867, plâtre[5].
  • Nature morte, Salon de 1868, bronze argenté[5].
  • L'Embuscade d'après Le Chat et un vieux rat de Jean de La Fontaine, Salon de 1869, bas-relief en plâtre[5].
  • Le Coup double, canards blessés, Salon de 1869, groupe en plâtre[5].
  • Chat sauvage et faisan, Salon de 1870, groupe en plâtre[5].
  • Le Coup double, Salon de 1877, groupe en bronze[5].
  • Chat sauvage et faisan, Salon de 1878, groupe en bronze[5], Montpellier, musée Fabre[6].

Notes et références modifier

  1. a et b « acte de mariage no 42 d'Antoine Aigon et de Marie Eléonore Chaumont », sur les archives de Paris (consulté le ), p. 2.
  2. « acte de décès no 4276 d'Antoine Aigon », sur les archives de Paris (consulté le ), p. 12.
  3. a et b Stanislas Lami, Dictionnaire des sculpteurs de l'École française au XIXe siècle, Paris, É. Champion (lire en ligne)
  4. Yves Devaux et Maurice Rheims, L'Univers des Bronzes, Paris, Pygmalion, , p. 155.
  5. a b c d e f et g « Liste des œuvres », sur salons.musee-orsay.fr (consulté le ).
  6. « Montpellier - Musée Fabre », sur www.statuedefrance.fr (consulté le ).

Voir aussi modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes modifier