Anna Tourgueniev

peintre suisse

Anna Alexeïevna Tourguenieva (près de Moscou, le - Dornach, le ), plus connue sous son nom d'artiste Assia Tourgueniev, était une artiste d'origine russe qui s'établit à Dornach en 1914 pour participer à la construction du premier Goetheanum construit par Rudolf Steiner et les membres de la Société anthroposophique. Elle pratiquait le dessin, la sculpture, et la gravure sur verre, et l'eurythmie. Petite nièce de l'écrivain russe Ivan Tourgueniev, elle fut la première épouse de l'écrivain symboliste russe Andreï Biély[1].

Assja Turgenieff
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
ArlesheimVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Famille
House of Turgenev (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Alexei Nikolaevich Turgenev (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Sofia Nikolaevna Bakunina (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint

BiographieModifier

Elle était la fille de Sophie Nikolaïevna Bakounine-Tourgueniev et d'Alexis Nikolaïevitch Tourgueniev. Assia avait deux sœurs, l'aînée, Natalia et la cadette Tatiana. Avec Natalia, Assia rencontra Andreï Biély en 1909 à la « Maison du Lied » chez Pierre d'Alheim, un russe d'origine française dont l'épouse était la cantatrice Olenine-d'Alheim, une parente de leur mère Sophie Nikolaïevna.

Assia étudia la gravure à Bruxelles chez son maître Danse. Assia et Andréï se lièrent d'amitié, et fin 1910 ils fuirent Moscou pour l'Italie, ils visitent la Sicile, et passent trois mois près de Radès en Tunisie. De là ils vont en Égypte, puis en Palestine et à Jérusalem. À court d'argent, ils rentrent ensuite à Moscou. Après quelque temps passés en Volhynie, ils repartent ensemble à Bruxelles. Ayant fait la connaissance de Rudolf Steiner le fondateur de l'anthroposophie, ils l'accompagnent dans ses tournées de conférences à travers l'Allemagne et la Scandinavie, puis à Dornach en 1914, où le Johannes-Bau, rebaptisé ultérieurement Goetheanum, est en construction. Enthousiasmés par Steiner, ils décident de participer au chantier. Par convenance, ils se marièrent civilement à Berne, le . En 1916, rappelé par un ordre de mobilisation Andreï Biély quitte Dornach pour regagner la Russie. Assia lui signifia en 1921 que leur séparation était définitive, et qu'elle entendait continuer son travail à Dornach, où elle dirigeait une équipe de sculpteurs et gravait aussi les vitraux du premier Goetheanum d'après les indications et esquisses de Steiner[1],[2]. Par la suite, elle grava aussi de nombreux vitraux du second Goetheanum. Elle passera le restant de sa vie à Dornach. Elle a laissé de nombreuses oeuvres d'art et des mémoires. Elle illustra plusieurs ouvrages de dessins à la plume, notamment le « Conte du Serpent vert »[3] de Goethe, des livres pour enfants de Jacob Streit[4] et des livres de Biély en particulier son Kotik Letaiev qui lui est dédié. Andreï Biély parle abondamment d'Assia dans plusieurs autres de ses ouvrages : Souvenirs sur Rudolf Steiner, Les Carnets d'un Toqué où elle et sa sœur Natalia sont surnommées respectivement Nelly et Kitty[5]. Sa sœur et son mari Alexandre Mikhaïlovitch Pozzo (1882-1941) vinrent les rejoindre à Dornach où ils sculptèrent certaines colonnes du Goetheanum[6].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Andreï Biély, Kotik Letaiev, Notes de Georges Nivat, page 197, Éditions L'Âge d'Homme, Lausanne, 1973
  2. Geneviève et Paul-Henri Bideau, Une Biographie de Rudolf Steiner, page 277, Éditions Novalis, Montesson, 1997, (ISBN 2-910112-19-5)
  3. Goethe, Le Serpent Vert conte suivi du poème Les Mystères, Éditions Mermod 1947, Éditions Anthroposophiques Romandes, Genève, 1970,
  4. Notamment dans Jacob Streit, « Les Légendes de l'enfance », Éditions Anthroposophiques Romandes, Genève, 1985, (ISBN 2-88189-006-7)
  5. Andréï Biély, Les Carnets d'un Toqué, (note page 339), Éditions l'Âge d'Homme, Lausanne, 1991
  6. Andréï Biély, Souvenirs sur Rudolf Steiner, p. 255, Éditions l'Âge d'Homme, Lausanne, 1996

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (de) Anna Alexeïevna Tourgueniev, Erinnerungen an Rudolf Steiner und die Arbeit am ersten Goetheanum, Stuttgart, 1972.
  • Anna Alexeïevna Tourgueniev, Postface du livre de Rudolf Steiner, Le Premier Goetheanum, témoin de nouvelles impulsions artistiques, GA 287, Éditions Anthroposophiques Romandes, Genève, 1982.
  • (it) Lettres entre Nicolas Volsky et Anna Tourgueniev, publié par Gleb Struve (Annali dell Istituto universitario orientale. Sezione slava. XIII, Naples, 1970.
  • Notice biographique de Georges Nivat, traducteur de Biély, figurant à la fin de Kotik Letaiev, Éditions L'Âge d'Homme, Lausanne 1973, page 197.

Liens externesModifier