Anna Ancher

peintre danoise

Anna Ancher, née le à Skagen et morte le dans la même ville, est une peintre danoise associée aux peintres de Skagen. Elle est la seule artiste de ce groupe née et élevée à Skagen, ainsi que la seule femme[1].

Anna Ancher
Image dans Infobox.
Anna Ancher, autoportrait, vers 1877–78.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
SkagenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Anna Kirstine BrøndumVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Maîtres
Mouvement
Père
Erik Andersen Brøndum (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Enfant
Helga Ancher (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

Elle a été l'épouse d'un autre membre de ce groupe, le peintre Michael Ancher.

BiographieModifier

Enfance et jeunesseModifier

 
Hôtel Brøndums, Skagen, Danemark

Anna Brøndum était la cinquième des six enfants d'Erik Brøndum (1820-1890) et d'Ane Hedvig Brøndum, née Møller (1826-1916)[2]. Elle a conservé toute sa vie une relation très étroite avec ses frères et sœurs, ainsi qu'avec ses cousines Henriette et Martha Møller[3]. De nombreuses lettres écrites par l'artiste à Martha ont été conservées, qui ne contiennent que peu d'indications sur l'enfance et de sa jeunesse. L'artiste a rapporté quelques souvenirs d'enfance dans un court article de 1911. C'est surtout son lien profond avec sa mère pour laquelle elle avait beaucoup de respect, qui retient l'attention. Ane Hedvig Brøndum était une femme très croyante qui amenait régulièrement ses filles à l'église et leur lisait la Bible tous les soirs.

Erik et Ane Brøndum tenaient un magasin et l'unique restaurant de Skagen[4]. C'est là que sont venus dans les années 1870, particulièrement en été quelques artistes de l'Académie royales des arts de Copenhague. La visite en 1874 du peintre Karl Madsen (1855–1958), plus vieux de quelques années, est significative pour elle. Il s'est rendu plusieurs fois à Skagen ces années-là avec son camarade d'étude Michael Ancher (1849–1927), né à Bornholm. Dès la première année Anna a eu une relation particulière avec Michael Ancher[5]. Les parents ont accepté d'envoyer leur fille à Copenhague.

CarrièreModifier

Anna Ancher était considérée comme l'une des grandes artistes picturales danoises en vertu de ses capacités de peintre de personnages et de coloriste[6]. Son art a trouvé son expression dans la percée moderne de l'art nordique vers une représentation plus véridique de la réalité, par exemple dans Blue Ane (1882) et The Girl in the Kitchen (1883-1886)[7].

StyleModifier

Ancher préférait peindre des intérieurs et des thèmes simples tirés de la vie quotidienne des habitants de Skagen, en particulier les pêcheurs, les femmes et les enfants. Elle était intensément préoccupée par l'exploration de la lumière et de la couleur, comme dans Intérieur avec clématites (1913). Elle a également créé des compositions plus complexes, comme A Funeral (1891). Les œuvres d'Anna Ancher ont souvent été la représentation de l'art danois à l'étranger. Ancher est connue pour avoir représenté dans ses œuvres des civils de la colonie artistique de Skagen, notamment une vieille femme aveugle[8].

Anna Ancher a été saluée pour son tableau intitulé Sørg (1902), qui représente une femme blonde aux cheveux longs et nue sur un côté de l'œuvre, une croix funéraire au milieu et une femme pieuse plus âgée drapée dans des vêtements noirs. Le contexte religieux de cette peinture pourrait être lié à la propre éducation religieuse d'Ancher. Sa représentation du nu féminin est unique pour l'époque, étant donné que cette femme n'est pas ouvertement sexualisée et créée uniquement comme un objet pour le regard masculin, comme c'était le cas pour les peintures contemporaines de nus féminins. L'universitaire Alice R. Price affirme que cette peinture reflète la position d'Ancher en tant que femme de foi vivant dans le style de vie bohème traditionnel des artistes, ce que Price interprète comme l'indication d'un conflit intérieur permanent pour l'artiste[9].

ReconnaissanceModifier

Elle a exposé ses œuvres au Palais des Beaux-Arts lors de l'Exposition universelle de 1893 à Chicago (Illinois), aux États-Unis[10]. Elle a reçu la médaille Ingenio et Arti en 1913[11] et le prix Tagea Brandt Rejselegat en 1924.

En 2018, Ancher a été intégrée à l'exposition Femmes à Paris 1850-1900[12].

Quelques œuvres d'Anna AncherModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. « Focus on Anna Ancher », sur Skagens Museum, page consultée le 29 juin 2014.
  2. (de)Heide Grape Albers: Malerin Anna Ancher in Skagen pages14 et 23
  3. Des lettres sont archivées à la bibliothèque royale de Copenhague. Une partie de cette correspondance a été publiée en 1984.
  4. Heide Grape Albers: Malerin Anna Ancher in Skagen page 14
  5. A.Ancher 1911, p. 3
  6. (da) « Anna Ancher | lex.dk », sur Den Store Danske (consulté le )
  7. (da) « Anchers Hus », sur Skagens Kunstmuseer (consulté le )
  8. « The Skagen Painters - Den Hirschsprungske Samling », sur www.hirschsprung.dk (consulté le )
  9. (en) Price, Alice Rudy, "Loss, the Female Nude, and Anna Ancher's Sorg : A Woman's Own Modernism" (lire en ligne), p. 88-97
  10. (en) Nichols, K. L, « "Women's Art at the World's Columbian Fair & Exposition, Chicago 1893" », sur arcadiasystems.org (consulté le )
  11. (da) Niels Jensen, « Forfattere, litteraturpriser mv. », sur www.litteraturpriser.dk, (consulté le )
  12. (en) Laurence Madeline, Richard Kendall, Jane R. Becker et Vibeke Waallann Hansen, Women artists in Paris, 1850-1900, New York, American federation of arts, , 277 p. (ISBN 978-0-300-22393-4, 0-300-22393-5 et 978-1-885444-45-5, OCLC 982652244, lire en ligne)

AnnexesModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :