Ouvrir le menu principal

André Wilder

peintre français
André Wilder
Naissance
Décès
Activité
Lieux de travail

André Wilder, né le à Paris, et mort en 1965, est un peintre français.

BiographieModifier

André Wilder est né le à Paris[1]. Il est élève de Jean Léon Gérôme et de Marius Michel[1]. Il expose au Salon tenu par la Société nationale des beaux-arts, au Salon d'automne et au Salon des Tuileries[1]. En 1904 et en 1909, il expose à la Fondation Bernheim à Paris[1]. Il visite ensuite à plusieurs reprises la Belgique et la Hollande « dont la lumière l'enthousiasme »[2]. Il meurt en 1965[1].

Beaucoup de ses œuvres, où il est ressenti « un papillonnement de lumière colorée, des toiles rayonnantes de vitalité »[3], se trouvent dans les collections des bureaux officiels (ministères, préfectures, hôtels de ville)[2].

Réception critiqueModifier

  • « Sur des préparations au vermillon, il reprend à l'atelier les pochades du plein-air. Il ne stylise pas comme Cézanne, il livre à chaud son émotion ; renonçant bientôt à l'atelier, il peint directement sur nature : un art franc et net qui ne s'est jamais évadé de l'Impressionnisme ; sans les imiter, Wilder fait spontanément du Sisley ou du Maufra, un peintre qu'il admire beaucoup après sa rencontre à Trebeurden en 1895. » - Gérald Schurr[2]

RéférencesModifier

  1. a b c d et e (en) « André Wilder », Extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit, sur Oxford Index, (ISBN 9780199773787)
  2. a b et c Gérald Schurr, Les petits maîtres de la peinture, valeur de demain, Les Éditions de l'Amateur, 1972, vol.2, page 127.
  3. Gérald Schurr, Le guidargus de la peinture, Les Éditions de l'Amateur, 1996, page 968.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Octave Mirbeau, André Wilder, Éditions Fondation Bernheim, 1904.
  • Gérald Schurr, Les petits maîtres de la peinture, valeur de demain, vol.2, Les Éditions de l'Amateur, 1972.
  • Gérald Schurr, Le guidargus de la peinture, Les Éditions de l'Amateur, 1996.

Liens externesModifier