André Vincent Vieillard

peintre français

André-Vincent Vieillard est un peintre français sur céramique, né en 1717 et mort en 1790.

André-Vincent Vieillard
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
André Vincent VieillardVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

BiographieModifier

Responsable de l'application des putti et des motifs d'oiseaux à la Manufacture de Vincennes, il continue en suivant ses collègues à la Manufacture de porcelaine de Sèvres en .

Sa marque est un « V » en bleu entre les deux « L » entrelacés, ou un « no I ».

Marié, il a un fils, Pierre-André-Joseph Vieillard, qui sera un peintre actif à la Manufacture nationale de Sèvres de 1784 à 1793.

Œuvres dans les collections publiquesModifier

 
Cuvette à fleurs à compartiments dite « Choisy », musée du Louvre.
  • Paris, musée du Louvre :
    • Tasse et soucoupe Bouillard, 1752, porcelaine tendre de la Manufacture de Vincennes, 6,1 × 9,2 × 3 cm ;
    • Déjeuner à thé Hébert, 1753, service en porcelaine tendre, cinq pièces de la Manufacture de Vincennes à décor d'enfants dans le style de Boucher et peint en camaïeu bleu, décor à l'or, signature peinte en bleu V ;
    • Cuvette à fleurs à compartiments, dite « Choisy », en 2e grandeur, 1760, décor à fond rose quadrillé, cartouche en réserve représentant un paysage avec famille paysanne autour d'une table en extérieur, peint en bleu entre les deux « LL » entrelacés, 14,3 × 26,5 cm ;
    • Caisses jardinières « à la Mahon » en 3e grandeur, 1765, une paire en porcelaine tendre de Sèvres avec socle en bronze doré, modèle donné par Jean-Claude Duplessis en 1756. Décors l'une de roses, la seconde d'un paysage avec un personnage devant une maison de Jean-Baptiste Tandart (1729-1816) et Vieillard ;
  • Sèvres, musée national de Céramique :
    • Compotiers en forme de coquille Saint-Jacques, vers 1753, une paire en porcelaine tendre de la Manufacture de Vincennes, décor d'enfants d'après François Boucher, 21 × 21,5 cm ;
    • Vase hollandais, dit Jardinière à plantes « dents de loup », 1754, porcelaine tendre de Vincennes, décor à l'or, putti camaïeu bleu, doré, or d'après François Boucher ;
    • Caisse à fleurs, ou Cuvette, 1754, porcelaine tendre de Vincennes, décor de putti en camaïeu bleu, marque peinte no 1, 12,5 × 29 × 21,8 cm ;
    • Jatte ou bassin ovale, 1757, porcelaine tendre de Sèvres, décor quadrillé rose ;
    • Cabaret ou Solitaire, vers 1767, porcelaine tendre de Sèvres à décor d'instruments aratoires ;
    • Tasse de forme Litron et soucoupe, 1784, porcelaine tendre de Sèvres, décorée d'un paysage.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Albert Jacquemart, Les merveilles de la Céramique…, Éd. Hachette, 1868.
  • Patrick Dupont, Porcelaines françaises aux XVIIIe et XIXe siècles, Paris, Éd. de l'Illustration, Baschet et Cie, 1987 (ISBN 2-7059-0033-0)
  • Régine de Plinval de Guillebon, La Porcelaine à Paris sous le Consulat et l'Empire, Éd. des Arts et Métiers, Flammarion, 1992.