Ouvrir le menu principal

Anau est un site archéologique situé actuellement au Turkménistan, près d'Achkhabad. Ses niveaux archéologiques vont de la fin du Néolithique au début de l'âge du fer.

HistoriqueModifier

Anau a été fouillé dès 1904 par le géologue américain Raphaël Pumpelly et a longtemps servi de référence chronologique dans sa région pour les périodes qu'il représente, avant de se faire remplacer par Namazga-depe, beaucoup plus important en taille. Anau est en fait un site de rang secondaire, son importance étant surtout due au fait que sa fouille a été une des premières effectuées dans cette région, et a servi de base à Pumpelly pour développer la "théorie des oasis", reprise plus tard par Vere Gordon Childe.

SéquenceModifier

Anau est divisé en deux tells. Quatre niveaux archéologiques ont été dégagés.

  • Le plus ancien, Anau I, est divisé en deux sous-périodes.
    • Anau I A (contemporain de Namazga I et II) correspond à la fin du Néolithique. Des maisons ont été mises au jour, ainsi que des objets en silex et de la céramique peinte. Les habitants du site de cette période cultivent le blé et l'orge.
    • Le niveau I B (correspondant à Namazga III), marque le passage du Néolithique au Chalcolithique.
  • Celui-ci se développe au niveau II (Namazga IV), sur lequel on a retrouvé quelques objets en cuivre. Une poterie au tour apparaît, monochrome de couleur grise ou rouge. Anau est détruit à la fin de la période II, aux alentours de 2700 av. J.-C.
  • Le site est réoccupé au début de l'âge du bronze ancien, vers 2400, correspondant à Anau III, mal connu.
  • Le dernier niveau, Anau IV, date des débuts de l'âge du fer. Il présente des similitudes avec le niveau I du site de Yaz-depe. On a retrouvé pour cette période quelques faucilles en fer, attestant la présence d'un établissement agricole.