Amabirgina Arri

Amabirgiña arri ou Amabirjina-harria n'est pas à proprement parler un personnage mais un rocher calcaire situé au passage d'Igaratza, près du village d'Amezketa (Guipuscoa).

La légende raconte que la Vierge (Ama Birjina) a laissé sur la pierre un trou ou une empreinte qui est encore préservé.

ÉtymologieModifier

Amabirgiña arri signifie « rocher de la vierge mère » en basque.

Le suffixe a désigne l'article: arria se traduit donc par « le rocher ».
Il serait plus exact de dire amabirgiñako arria pour « le rocher de la vierge mère ». Le suffixe ko désignant ici l'appartenance.

NoteModifier

Il n'existe pas de genre (masculin, féminin) dans la langue basque et toutes les lettres se prononcent. Il n'y a donc pas d'association comme pour le français ou QUI se prononce KI.

Exemple : lau (le chiffre "4") se prononce laou et non lo (la lettre u se prononçant comme l'espagnol, ou sauf en souletin, langue parlée en Soule, province française du Pays basque où il se prononce comme en français).

BibliographieModifier