Alberto Spencer

joueur de football équatorien

Alberto Spencer
Image illustrative de l’article Alberto Spencer
Biographie
Nom Pedro Alberto Spencer Herrera
Nationalité Drapeau : Équateur Équatorien
Drapeau : Uruguay Uruguayen
Naissance
Lieu Ancón (Équateur)
Décès (à 68 ans)
Lieu Cleveland (États-Unis)
Poste Attaquant
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1953-1959 Drapeau : Équateur Everest
1960-1970 Drapeau : Uruguay Peñarol
1971-1972 Drapeau : Équateur Barcelona SC
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1959-1972 Drapeau : Équateur Équateur 11 (4)
1964-1967 Drapeau : Uruguay Uruguay 5 (1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Alberto Spencer (nom complet : Pedro Alberto Spencer Herrera) est né le à Ancón en Équateur ; il est décédé le à Cleveland. Il est considéré comme le plus grand footballeur équatorien de tous les temps. Il jouait au poste d'attaquant et était surnommé « Cabeza Mágica » (tête magique).

BiographieModifier

Il s'est illustré particulièrement sous le maillot de Peñarol remportant trois fois la Copa Libertadores (1960, 1961, 1966) et deux fois la Coupe intercontinentale (1961, 1966)[1]. Il détient aussi le record de buts marqués en Copa Libertadores avec 54 buts entre 1960 et 1972[1]. Au total, il inscrira 326 buts pour Peñarol.

Sur le plan des sélections, il aura une carrière beaucoup plus modeste. Étrangement, il a porté deux maillots différents simultanément, celui de l'équipe d'Équateur (son pays de naissance) et celui de l'équipe d'Uruguay (son pays d'adoption). Il fut même approché pour porter les couleurs de l'équipe d'Angleterre en raison de ses origines anglaises. Considéré comme l'un des meilleurs joueurs sud-américains de l'histoire, il est resté peu connu en Europe car il n'a jamais disputé de coupe du monde. Il est décédé des suites d'une crise cardiaque le [1].

ClubsModifier

Équipes nationalesModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c Alberto Spencer, la tête magique de l’Equateur, www.toutlemondesenfoot.fr, 6 août 2015

Liens externesModifier