Ouvrir le menu principal

Albert Guðmundsson (football, 1923)

(Redirigé depuis Albert Gudmundsson)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guðmundsson et Albert Guðmundsson.

Albert Guðmundsson
Image illustrative de l’article Albert Guðmundsson (football, 1923)
Biographie
Nom Albert Sigurður Guðmundsson
Nationalité Drapeau : Islande Islandais
Naissance
Lieu Reykjavik (Islande)
Décès (à 70 ans)
Lieu Reykjavik (Islande)
Taille 1,80 m (5 11)
Période pro. 1938 - 1958
Poste Milieu de terrain puis entraîneur
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1938-1944 Drapeau : Islande Valur Reykjavik
1944-1946 Drapeau : Écosse Rangers FC
1946-1947 Drapeau : Angleterre Arsenal FC 02 0(0)
1947-1948 Drapeau : France FC Nancy
1948-1949 Drapeau : Italie Milan AC 14 0(2)
1949-1952 Drapeau : France RC Paris 69 (31)
1952-1953 Drapeau : France OGC Nice 14 0(0)
1953-1955 Drapeau : Islande Valur Reykjavik
1956-1958 Drapeau : Islande ÍB Hafnarfjörður
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1946-1958 Drapeau : Islande Islande 06 0(2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Albert Sigurdur Guðmundsson est un footballeur islandais né le 5 octobre 1923 à Reykjavik (Islande) et mort le 7 avril 1994. Premier joueur islandais de l'histoire à passer professionnel, il a été milieu de terrain principalement au RC Paris et dans divers clubs d'Europe.

Il est le père de Ingi Björn Albertsson, le grand-père de Kristbjörg Helga Ingadóttir et l'arrière-grand-père d'Albert Guðmundsson, international espoirs qui, en 2015/2016, évolue au PSV Eindhoven.

Sommaire

BiographieModifier

Carrière de footballeurModifier

En clubModifier

Albert Guðmundsson est un pionnier du football islandais. Il commence le football à Reykjavik, et part à l'étranger dès 1944 pour ses études. Il continue néanmoins la pratique du football, en s'engageant avec les Glasgow Rangers. Il ne s'éternise cependant pas en Écosse et prend la direction de l'Angleterre, et plus précisément d'Arsenal, dont il sera le deuxième joueur non originaire des Îles Britanniques à porter le maillot. Mais il n'obtient pas de permis de travail, et ne peut donc évoluer en professionnel avec le club londonien.

Il se dirige alors vers la France, au FC Nancy, même si dans un premier temps le RC Paris tenait la corde. En signant professionnel dans le club lorrain, il devient le premier footballeur professionnel islandais. Le FC Nancy atteint cette année-là les demi-finales de la Coupe de France 1948. Après une bonne saison en France, c'est l'Milan AC qui le recrute. Aux côtés notamment de Gunnar Nordahl, il jouera 14 matchs de série A pour les Rossoneri[1], avant de se casser le genou lors d'un match face à la Lazio[2]. Il rompt alors son contrat avec le Milan, et s'engage en faveur du RC Paris, puis de l'OGC Nice. Avec le club parisien, il est titulaire lors de la finale de la Coupe de France 1950. Mais le club de la capitale s'incline face au Stade de Reims des Sinibaldi, Jonquet, Marche, Batteux et consorts.

Il retourne en Islande a trente ans, retrouvant le club qui l'a vu débuter, le Valur Reykjavik. Il terminera finalement sa carrière au sein du club d'Hafnarfjörður, l'IBH, fusion du FH et de Haukar.

En sélectionModifier

En 1947, Albert fut le premier buteur de l'histoire de sa sélection, lors d'une défaite 4 buts à 2 contre la Norvège où il inscrit un doublé. Auparavant, il participe au premier match officiel de l'Islande face au Danemark (vainqueur 3-0), le 17 juillet 1946. Il côtoie une autre figure importante du football islandais, Karl M Guðmundsson, et comptera finalement six capes avec son pays.

Carrière en politiqueModifier

Après sa carrière de joueur, il est resté très lié au football islandais. En effet, il fut président de la Fédération islandaise de football, la KSI, de 1968 à 1973. En 2010, une statue pour lui rendre hommage a été érigée devant le siège de la fédération[3].

Il a ensuite exercé des responsabilités politiques : conseiller municipal, député islandais, puis ministre des finances ainsi que ministre de l'industrie. Il est candidat malheureux à l'élection présidentielle de 1980, que remporte Vigdís Finnbogadóttir. Connaissant bien la France en raison de son parcours de footballeur, Albert Guðmundsson est ambassadeur d'Islande à Paris de 1989 à 1993.

PalmarèsModifier

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Bertrand Munier, AS Nancy Lorraine - Histoire d’un club - Au fil des saisons depuis 1935, Éditions Serpenoise, 2010 (ISBN 978-2-87692-747-6)

SourcesModifier

  • Marc Barreaud, Dictionnaire des footballeurs étrangers du championnat professionnel français (1932-1997), L'Harmattan, 1997

Liens externesModifier