Alarabi ou Alabarri est un génie habitant les montagnes dans la région de Markina-Xemein (Biscaye). Cette créature n'a qu'un seul œil au milieu du front et qu'une jambe dont le pied laisse une empreinte circulaire[1].

Alarabi.

On connaît également ce personnage sous le nom de Tartalo, Tartaro, tarto ou Anxo.

Dans les cavernes ouvertes faites de rochers dénudés des montagnes basques, le monstre cannibale avec un seul œil sur le front a un seul pied rond qu'il met en l'air lorsqu'il pleut, et s'en sert comme parapluie[2].

FestivitésModifier

Lors des festivités de Lea-Artibai, l'arrivée d'Alarabi acte l'ouverture d'une nouvelle édition des festivités du Carmen. Alarabi est le personnage central des festivités qui fait son apparition en soirée depuis Xemein accompagné des géants et des grosses têtes[3].

RéférencesModifier

  1. Wentworth Webster (trad. Nicolas Burguete, postface Un essai sur la langue basque par Julien Vinson.), Légendes basques : recueillies principalement dans la province du Labourd [« Basque legends »], Anglet, Aubéron, (1re éd. 1879), 328 p. [détail de l’édition] (ISBN 2844980805 et 9782844980809, OCLC 469481008)
  2. Ikuska: Artículos y conferencias, José Miguel de Barandiarán, Editorial La Gran Enciclopedia Vasca, 1973
  3. (es) Alarabi inicia hoy cuatro días de fiesta en Markina, Aritz Erdaide, Deia, 14·07·17

BibliographieModifier

Liens internesModifier