Ajari (阿闍梨?) est un terme japonais utilisé par différentes écoles du Bouddhisme au Japon, en particulier Tendai et Shingon[1], pour désigner un « moine qui enseigne aux élèves », souvent abrégé en « jari ». Le terme est une traduction japonaise de la translittération chinoise du terme sanskrit ācārya, « celui qui sait et enseigne les règles »[2]. Dans la tradition Sōtō, ce titre est utilisé en référence à un moine qui a effectué cinq ango — façon de lui témoigner respect et révérence[2].

Articles connexesModifier

SourcesModifier

RéférenceModifier

  1. Fischer-Schreiber, 5
  2. a et b Baroni, 4