Airtable

service de collaboration en ligne
Airtable
Description de l'image Airtable Logo.svg.

Informations
Première version Voir et modifier les données sur Wikidata
Type Site web
Firme
TableurVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web airtable.comVoir et modifier les données sur Wikidata

Airtable est un service de collaboration en ligne dont le siège est à San Francisco (États-Unis). La société est fondée en 2012 par Howie Liu, Andrew Ofstad et Emmett Nicholas.

Airtable est une solution hybride entre une feuille de calcul et une base de données, intégrant des fonctionnalités d'une base de données appliquée à une feuille de calcul. Les champs d'un tableau Airtable sont similaires aux cellules d'une feuille de calcul, mais ont des types tels que « case à cocher », « numéro de téléphone » et « liste déroulante », et peuvent faire référence à des pièces jointes telles que des images[1],[2].

Les utilisateurs peuvent créer une base de données, configurer des types de colonnes, ajouter des enregistrements, lier des tables entre elles, collaborer, trier des enregistrements et publier des vues sur des sites Web externes.

Histoire modifier

En , 3 millions de dollars sont levés auprès de Caffeinated Capital, Freestyle Capital, Data Collective et CrunchFund[3]. Deux mois après, Airtable lance son API et ses bases de données embarquées[4].

En mai, une levée de fonds de 7,6 millions de dollars auprès de Charles River Ventures et Ashton Kutcher est effectuée[5]. Il s'ensuit, en une introduction des formulaires Airtable pour collecter et organiser les données[6]. En août, Airtable met à disposition l'option « Ajouter à Slack » pour intégrer Airtable à Slack[7].

En , Airtable repense son application iOS[8] et introduit le code-barres comme nouveau type de champ[9].

3 ans après, en , 52 millions de dollars sont levés en financement de série B. L'entreprise annonce le lancement d'Airtable Blocks[10]. En novembre, 100 millions de dollars sont levés en financement de série C[11], 185 millions de dollars (financement de série D), en [12], et 270 millions de dollars (financement de série E)[13] en . Le financement est dirigé par Greenoaks et comprend WndrCo, Caffeinated Capital, CRV et Thrive[14].

En , la société Airtable lève un financement de série F de 735 millions de dollars[15] qui porte sa valorisation à 11 milliards de dollars.

Notes et références modifier

  1. (en) « Airtable review: A drop-dead easy relational database management system », Macworld,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. (en) « 3 ways Airtable for iOS can help you ditch spreadsheets », CIO,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. (en) Ryan Lawler, « With $3M in Funding, Airtable Makes Complex Databases Usable on Your Mobile Phone », TechCrunch, (consulté le )
  4. (en) Kyle Russell, « Airtable Launches Its API And Embedded Databases », TechCrunch (consulté le )
  5. (en) « Airtable lands $7.6M round to help build simple, extensible database apps », VentureBeat (consulté le )
  6. (en) « Create Forms in a Snap! », Covering Bases (consulté le )
  7. (en) « Airtable and Slack: Keeping Your Team In Sync », Covering Bases (consulté le )
  8. (en) « Airtable Introduces Newly Redesigned iOS App to Make Database Creation Available to Anyone With an iPhone », Marketwire (consulté le )
  9. (en) « A Brief History of Barcodes », Covering Bases (consulté le )
  10. (en) « Airtable Raises $52 Million and Launches Airtable Blocks, a Powerful DIY Software Creation Platform for Non-Coders », BusinessWire,‎ (lire en ligne)
  11. (en) Ingrid Lunden, « Airtable, maker of a coding platform for non-techies, raises $100M at a $1.1B valuation » [archive du ], TechCrunch, (consulté le )
  12. (en) « Airtable raises $185M and launches new low-code and automation features », TechCrunch (consulté le )
  13. (en) « Cloud-based software company Airtable », mg21,
  14. (en) « Airtable is now valued at $5.77B with a fresh $270 million in Series E funding », TechCrunch (consulté le )
  15. (en) Riley de León, « Software start-up Airtable hits $11 billion valuation in latest funding, adds Salesforce, Michael Dell as investors », CNBC, (consulté le )