Ahmed Lasram

homme politique tunisien
Ahmed Lasram
Biographie
Naissance
Décès
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
TunisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Ahmed Lasram, né vers 1710 à Kairouan et décédé vers 1780 à Tunis, est un homme politique tunisien.

Descendant d'une tribu yéménite[1] qui a participé à la conquête musulmane du Maghreb avant de s'installer à Kairouan[2], il naît, grandit et étudie dans cette cité avant de s’intégrer à l'aristocratie tunisoise ; parmi ses enseignants figure Abou Abdallah Essousi Essektani El Maghribi[3].

Ahmed Lasram figure parmi les élites poétiques de son époque[4]. Il s'exile avec son frère Mohamed Lasram Ier vers 1735 avec les fils du fondateur de la dynastie husseinite, Mohamed Rachid et Ali, vers la régence d'Alger. Revenus en vainqueurs, ces derniers confient à Lasram la responsabilité de la chancellerie beylicale avec la dignité de premier secrétaire (bach kateb)[2].

RéférencesModifier

  1. Ibn Abi Dhiaf, Présent des hommes de notre temps. Chroniques des rois de Tunis et du pacte fondamental, vol. VII, éd. Maison tunisienne de l'édition, Tunis, 1966, p. 51
  2. a et b Mohamed El Aziz Ben Achour, Catégories de la société tunisoise dans la deuxième moitié du XIXe siècle, éd. Institut national d'archéologie et d'art, Tunis, 1989, p. 175
  3. Mohamed Mahfoudh, Tarajem mouallifin tounisiyine (Biographie d'auteurs tunisiens), tome I, éd. Dar al-Gharb al-Islami, Beyrouth, 1978, p. 51
  4. Mohamed Ennaifer et Ali Ennaifer, Onwan al arib, tome I, éd. Dar al-Gharb al-Islami, Beyrouth[réf. incomplète], p. 531