Ouvrir le menu principal

Agrégation de sciences physiques

En France, l'agrégation de sciences physiques est un concours de recrutement de professeurs de physique et chimie destinés à enseigner dans des collèges, des lycées ou dans l'enseignement supérieur.

L'agrégation externe est ouverte aux résidents français ou européens, titulaires d'un niveau bac + 5. Elle se décline en trois options :

  1. option Physique ;
  2. option Chimie ;
  3. option Physique appliquée.

L'agrégation interne est réservée aux fonctionnaires pouvant justifier de cinq années d'ancienneté au service de l'État. Elle se décline en deux options :

  1. option Physique-Chimie ;
  2. option Physique appliquée.

L'agrégation externeModifier

Option PhysiqueModifier

Déroulement des épreuves : le concours est composé de trois épreuves écrites d'admissibilité :

  • la composition de physique (5 heures, coefficient 2) ;
  • la composition de chimie (5 heures, coefficient 2) ;
  • le problème de physique (6 heures, coefficient 2).

L'épreuve d'admission est constituée de trois épreuves orales :

  • la leçon de physique (coefficient 4) ;
  • la leçon de chimie (coefficient 4) ;
  • le montage de physique (coefficient 3).

Pour ces trois épreuves le candidat a 4 heures de préparation, il expose ensuite pendant 50 minutes sa leçon (40 minutes pour le montage) puis est interrogé pendant 20 minutes par le jury. À partir de la session 2011, l'épreuve « agir en fonctionnaire de l'État et de manière éthique et responsable » a été intégrée à l'épreuve de chimie pour 25 % de la note. 15 points sont consacrés à la leçon et 5 à l'entretien « agir en fonctionnaire de l'État ». Cette épreuve a donc un coefficient 1 et la leçon de chimie un coefficient 3.

L'épreuve « agir en fonctionnaire de l'État » se déroule en 10 min de présentation du candidat sur une activité pédagogique issue de la leçon qui vient d'être traitée. Puis le jury pose des questions sur la sécurité de l'activité expérimentale réalisée par le candidat, sur le règlement des établissements de l'éducation nationale, etc. Autant la partie « leçon » de l'épreuve se fonde sur les connaissances du savoir établi par la communauté des chimistes, autant la partie « agir en fonctionnaire de l'État » s'appuie sur le point de vue (éthique ou pédagogique) des membres du jury, mis à part les textes réglementaires pour lesquels il existe une référence.

Le candidat dispose d'une bibliothèque et peut y faire intégrer ses propres références si elles sont autorisées et si elles ont été déposées avant le début des épreuves afin que l'ensemble des candidats disposent des mêmes ressources bibliographiques.

Le jury est composé de professeurs des universités, de maîtres de conférences, de professeurs de classes préparatoires et d'inspecteurs pédagogiques régionaux.

Nombre de places au concours par session
1990 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
Nombre de postes 128 247 288 247 148 150 159 157 155 166 175 162 180 135 135 112 112 102 75 75 75 75 89 92 87 72 78

Option ChimieModifier

Déroulement des épreuves : le concours est composé de trois épreuves écrites d'admissibilité :

  • la composition de chimie (5 heures, coefficient 2) ;
  • la composition de physique (5 heures, coefficient 2) ;
  • le problème de chimie (6 heures, coefficient 2).

L'épreuve d'admission est constituée de trois épreuves orales. Le candidat devra soutenir :

  • une leçon de physique (coefficient 4) ;
  • un montage de chimie (coefficient 3) ;
  • une leçon de chimie (coefficient 4).

Le sujet et le niveau de la leçon de chimie sont imposés (niveau 1re année de classe préparatoire PCSI, 2e année de classe préparatoire PC ou « Licence »), de même que ceux de la leçon de physique (niveau seconde générale et technologique, première S, terminale S, BTS chimiste, classe préparatoire BCPST première et seconde année). Le montage est à choisir parmi deux sujets proposés ; le niveau est libre.

Pour ces trois épreuves le candidat a 4 heures de préparation, il expose ensuite pendant 50 minutes sa leçon puis est interrogé par le jury pendant 10 minutes. L'épreuve de montage est présentée pendant une heure tout en étant interrogé par le jury. À la fin de la leçon, le jury pose une question au candidat, ayant trait aux valeurs de la république dans le cadre de l'enseignement. Une discussion s'ensuit. Il est tenu compte de la réponse à la question et de la discussion dans la note finale décernée par le jury.

Le candidat dispose d'une bibliothèque et peut y faire intégrer ses propres références si elles sont autorisées et si elles ont été déposées avant le début des épreuves afin que l'ensemble des candidats disposent des mêmes ressources bibliographiques. Les épreuves orales se déroulent au sein du lycée d'Arsonval (Saint-Maur-des-Fossés).

Le jury : il est composé de professeurs des universités, de maîtres de conférences, de professeurs de classes préparatoires, d'inspecteurs pédagogiques régionaux ou d'inspecteurs généraux.

Nombre de places au concours par session
2008 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
Nombre de postes 45 40 30 30 30 30 36 40 35 29 38

Option Physique appliquéeModifier

Déroulement des épreuves : le concours est composé de trois épreuves écrites d'admissibilité :

  • la composition de physique (5 heures, coefficient 2) ;
  • la composition d'électronique, électrotechnique et automatique (5 heures, coefficient 2) ;
  • le problème d'électronique électrotechnique et automatique (6 heures, coefficient 2).

L'épreuve d'admission est constituée de trois épreuves orales : Le candidat devra soutenir une leçon de physique (coefficient 3), une leçon d'électronique ou d'électrotechnique (coefficient 4) et un montage d'électronique ou électrotechnique (coefficient 3). Pour la leçon de spécialité et le montage : le candidat ayant eu une leçon d'électronique aura forcément un montage en électrotechnique et vice versa.

Le sujet et le niveau de la leçon sont imposés. Le montage est tiré au sort parmi les sujets proposés. Le niveau est libre.

Pour ces trois épreuves le candidat a 4 heures de préparation, il expose ensuite pendant 50 minutes sa leçon ou son montage puis est interrogé par le jury en ce qui concerne la leçon. Le candidat dispose d'une bibliothèque et ces épreuves orales se déroulent à l'École normale supérieure de Cachan au département EEA (Cachan).

Le jury : il est composé de professeurs des universités, de maîtres de conférences, de professeurs de classes préparatoires.

Cette option du concours de l'agrégation n'a pas été ouverte en 2012.

Nombre de places au concours de la session 2012 : 0

Nombre de places au concours de la session 2011 : 12

Nombre de places au concours de la session 2010 : 16

Nombre de places au concours de la session 2009 : 16

L'agrégation interneModifier

Les textes de ce concours sont résumés dans les rapports du jury[1].

Option Physique-ChimieModifier

Épreuves écritesModifier

Déroulement des épreuves : le concours est composé de deux épreuves écrites d'admissibilité :

  • la composition de physique (5 heures) ;
  • la composition de chimie (5 heures).

Épreuves oralesModifier

L'épreuve d'admission est constituée de deux épreuves orales :

Jusqu'à la session 2012Modifier

Jusqu'à la session 2012, le candidat devait présenter une leçon de physique ou de chimie suivie de questions du jury et un montage de chimie ou de physique incluant des questions du jury.

Le sujet et le niveau de la leçon sont imposés.

Le montage est à choisir parmi deux sujets proposés. Le niveau est libre.

Pour l'épreuve de leçon, le candidat a 4 heures de préparation, il expose ensuite pendant 50 minutes sa leçon puis est interrogé par le jury. Cette interrogation supposée durer 30 min se limite dans les faits à 20 min, le jury se laissant 10 min pour délibérer, et ce temps est pris sur la durée de l'épreuve.

Le candidat dispose d'une bibliothèque et peut utiliser ses propres références si elles sont autorisées.

Pour l'épreuve de montage, le candidat dispose également de 4 heures de préparation. Il présente ensuite quelques expériences (souvent trois) au jury qui en débat en temps réel. L'ensemble de cet exercice dure 1 h 20.

Dans les deux cas, l'épreuve est publique. Le jury limite généralement le nombre de personnes pouvant assister à l'épreuve (par exemple à cinq personnes). Celles-ci entrent en même temps que le jury et sortent en même temps que les candidats, le jury restant dans la salle pour délibérer.

À partir de la session 2013Modifier

L'épreuve de montage est conservée comme décrite ci-dessus, mais l'épreuve de leçon est remplacée, par l'arrêté du , par une épreuve plus professionnelle décrite ainsi[2] :

«  Exposé consistant en une présentation d'un concept et son exploitation pédagogique.
Cette épreuve s'appuie sur les contenus d'enseignement à tous les niveaux du collège et du lycée, classes post-baccalauréat comprises.  »

Le détail de cette épreuve est donné sur le site officiel de l'agrégation interne[3] :

«  Structure de l’épreuve : l’épreuve est constituée d’un exposé par le candidat, d’une durée maximale de 50 minutes, suivi d’un entretien avec le jury, d’une durée maximale de 30 minutes. L’exposé du candidat comporte deux parties successives, d’importance équivalente, qui lui permettent de mettre en valeur ses compétences professionnelles :

  • une partie relative au concept scientifique, développée au moins en partie à un niveau post-baccalauréat ;
  • une partie relative à un aspect pédagogique de l’enseignement, au collège ou au lycée, de notions relatives à ce concept.

Partie relative au concept scientifique

Dans cette partie, le candidat met en valeur ses compétences disciplinaires en présentant à la fois sa vision d’ensemble du sujet et en développant un point particulier, de son choix, à un niveau post-baccalauréat. Cette présentation synthétique peut prendre la forme d’un plan séquencé, d’un schéma conceptuel, d’une carte mentale, etc. permettant de situer la thématique scientifique et d’en aborder divers aspects, du fondamental aux applications. Le candidat doit être en mesure d’apporter des éclaircissements sur l’ensemble des points abordés dans son exposé.

Partie relative à un aspect pédagogique de l’enseignement du concept

Dans cette partie, le candidat met en valeur ses compétences pédagogiques et didactiques. Il peut par exemple choisir :

  • de proposer et d'analyser une séquence d’enseignement ;
  • d’étudier l’évolution de la présentation du concept du collège au lycée ;
  • d’aborder la problématique de l’évaluation ;
  • etc.

L’ordre de présentation de ces deux parties est laissé au choix du candidat. L’illustration expérimentale est naturellement possible dans chacune des parties. L’entretien porte sur les deux parties ; il vise à la fois à compléter l’évaluation des qualités pédagogiques et didactiques, de la maîtrise des connaissances scientifiques et de la culture scientifique et technologique du candidat.  »

Composition du juryModifier

Le jury est composé de professeurs des universités, de maîtres de conférences, de professeurs de classes préparatoires et d'inspecteurs d'académie de sciences physiques.

Nombre de places au concours par session[4]
2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Nombre de postes 52 45 45 45 45 45 35 35 40 35

Option Physique appliquéeModifier

Préparation des candidatsModifier

Les candidats qui se présentent ont préparé le concours dans différentes conditions. Le droit du travail français permet de cumuler au plus 120 heures de droit individuel à la formation (DIF[5]). Ce volume horaire n'est pas suffisant pour préparer un tel concours et les candidats qui se préparent sérieusement se rabattent sur des préparations qui ont un coût dont ils supportent eux-mêmes une partie.

Les conditions idéales sont celles d'un congés formation[6] et d'une préparation dans un centre de préparation. Le mieux est que ce centre s'appuie sur les ressources de préparation à l'agrégation externe (laboratoires, bibliothèques, formateurs, personnel technique) comme c'est le cas par exemple à l’École normale supérieure de Lyon[7].

La préparation en plus de son emploi du temps de professeur de lycée ou collège est possible mais nécessite d'être proche d'un centre de préparation. L’entraînement aux épreuves orales nécessitant des laboratoires dûment équipés.

LauréatsModifier

Voir la catégorie : Agrégé de physique.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier