Agnès de Ponthieu

femme politique

Agnès de Ponthieu, morte en 1120[1] fut comtesse de Ponthieu. Elle était fille de Guy Ier, comte de Ponthieu, et d'Ade.

Agnès de Ponthieu
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Titre de noblesse
Comtesse
Biographie
Nom dans la langue maternelle
Agnes de PonthieuVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père
Conjoint
Enfant

Afin de rapprocher et de mettre la Picardie dans l'orbite normande, Guillaume le Conquérant organisa le mariage d'Agnès avec un de ses vassaux, Robert II de Bellême, vicomte d'Hiémois, seigneur de Bellême et comte de Shrewsbury. De ce mariage naquirent :

Robert maltraita son épouse, se montra cruel et l'enferma dans le château de Bellême. Il tenta même de l'empoisonner[1]. Agnès parvint à s'échapper avec l'aide d'un serviteur fidèle et se réfugia chez Adèle de Normandie, comtesse de Blois, puis se retira à Abbeville, dans une maison située près de la porte Comtesse où elle mourut en 1120[1].

Notes et référencesModifier

  1. a b et c François-César (1787-1862) Auteur du texte Louandre, Histoire d'Abbeville et du comté de Ponthieu jusqu'en 1789. Tome 1 / par C.-F. Louandre,..., 1844-1845 (lire en ligne)
  2. Société de l'histoire de France Auteur du texte, « Annuaire historique pour l'année ... : publié par la Société de l'histoire de France », sur Gallica, (consulté le )