Accord de gestion et de traitement du plutonium

traité

L'Accord de gestion et de traitement du plutonium (en anglais : Plutonium Management and Disposition Agreement ou PMDA) est un contrat entre les États-Unis et la Russie signé une première fois en l'an 2000[1].

L'objectif de cet accord est de retraiter du plutonium issu de la Guerre froide en combustible MOX pouvant être utilisé par l'industrie électronucléaire. Chaque partie doit recycler 34 tonnes de plutonium[2]

Le , un nouvel accord similaire est signé par la secrétaire d'Etat Hillary Clinton et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, car l'accord initial n'a alors pas encore été mis en œuvre[3]. Le lendemain, le président Barack Obama salue la décision de Dmitri Medvedev de fermer le dernier réacteur russe de production de plutonium militaire nucléaire en Sibérie[réf. souhaitée].

Pour des raisons économiques, les États-Unis n'ont pas recyclé comme prévu leur plutonium en combustible Mox sur le site nucléaire de Savannah River, mais enfoui de manière réversible[4],[5]. Le , Vladimir Poutine ordonne de suspendre ce contrat, puisque les Etats-Unis ne respectent pas leurs engagements[6].

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. 2000 Plutonium Management and Disposition Agreement / State.gov, Office of the Spokesman, 13. April 2010
  2. Labor Spiez: « http://www.labor-spiez.ch/de/dok/hi/pdf/dedokhipl_0211.pdf »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), August 2002.
  3. Russes et Américains signent un accord sur le plutonium - Reuters, 13 avril 2010
  4. Obama seeks to terminate MOX project at Savannah River, World Nuclear News, 10. Februar 2016.
  5. Pavel Podvig: Can the US-Russia plutonium disposition agreement be saved? Bulletin of the Atomic Scientists, 28. April 2016.
  6. RFI, « Russie : Poutine suspend un accord de recyclage de plutonium avec Washington », sur rfi.fr, (consulté le ).