Abduh Khal

écrivain saoudien
Abduh Khal
Naissance
Mijannah (Arabie Saoudite)
Activité principale
Ecrivain, journaliste
Distinctions
International Prize for Arabic Fiction
Auteur
Langue d’écriture Arabe
Genres
Roman, nouvelles, poésie

Abduh Khal (en arabe : عبده خال) est un écrivain saoudien né en 1962. En 2010, il remporte le prix international de la fiction arabe pour son roman ترمي بشرر (tarmī bi-sharar), traduit en français sous le titre Les Basses Œuvres.

BiographieModifier

Abduh Khal est né en 1962 à Mijannah, un village situé dans le sud de l'Arabie saoudite. Il est diplômé de l'université King Abdul Aziz de Djeddah où il a étudié les sciences politiques. Il commence sa carrière d'auteur dans les années 1980 en écrivant des nouvelles. Il a depuis publiés de nombreux recueils de nouvelles, poèmes, livres pour enfants et romans. En parallèle de son activité d'écrivain, il est membre du conseil d'administration d'un club littéraire et éditorialiste au journal `ukāz[1].

En 2010, il est lauréat du prix international de la fiction arabe pour son livre ترمي بشرر (tarmī bi-sharar)[2], qui a été par la suite traduit en anglais et en français[3].

Dans ses romans, Abduh Khal utilise une langue très riche qui mélange des dialectes vernaculaires de l'arabe à des registres plus littéraires, comme l'arabe coranique. De nombreuses scènes des ses ouvrages font référence à des topos de la littérature arabe médiévale[4]. Il y traite notamment des transformations de la société saoudienne et des violences qui les accompagnent[5]. Certains critiquent lui reprochent d'ailleurs la débauche de violence présente dans certains de ses livres[6].

BibliographieModifier

  • (ar) حوار على بوابة الأرض (Ḥiwār `alā bawwābat al-arḍ), نادي جازان الأدبي, 1987, recueil de nouvelles, 95 p.
  • (ar) لا أحد (lā 'aẖad), مركز الحضارة العربية للاعلام والنشر, 1990, recueil de nouvelles, 80 p. (ISBN 9789775121011)
  • (ar) حكايات المداد : قصص للأطفال (Ḥikāyāt al-maddād : qiṣaṣ lil-aṭfāl), النادي الأدبي الثقافي بجدة, 1993, recueil de nouvelles, 120 p.
  • (ar) ليس هناك ما يبهج (laysa hunā mā yubhidj), دار الساقي, 1995, roman, 119 p.
  • (ar) الموت يمر من هنا (al-mawt yamurru min hunā), منشورات الجمل, 1995, roman, 319 p.
  • (ar) مدن تأكل العشب (mudun ta'kulu l-`ushb), دار الساقي, 1998, roman, 349 p. (ISBN 9781855168831)
  • (ar) الأيام لا تخبئ أحدا (al-'ayyām lā tukhabbi'u 'aẖadan), منشورات الجمل, 2002, roman, 256 p.
  • (ar) الأوغاد يضحكون (al-alghād yaḍẖakūn), رياض الريس للكتب والنشر, 2002, recueil de nouvelles, 198 p. (ISBN 9789953210704)
  • (ar) نباح (nubāẖ), منشورات الجمل, 2004, roman, 319 p.
  • (ar) قالت حامدة : اساطير حجازية (qālat ḫāmidat : 'asāṭīr ẖidjāziyat), دار الساقي, 2013, recueil de contes populaires, 575 p. (ISBN 9781855169814)
  • (ar) قالت عجيبة : اساطير تهامية (qālat `adjībat : 'asāṭīr tihāmiyat), دار الساقي, 2013, recueil de contes populaires, 566 p. (ISBN 9781855169821)
  • Les Basses Œuvres, Books, 2014 ((ar) ترمي بشرر... (tarmī bi-sharar), منشورات الجمل, 2009), trad. Frédéric Lagrange, roman, 430 p. (ISBN 2-36608-048-4)

Notes et référencesModifier

  1. « Banipal (UK) Magazine of Modern Arab Literature - Contributors - Abdo Khal », sur www.banipal.co.uk (consulté le 14 juillet 2018)
  2. (en) « Abdo Khal | International Prize for Arabic Fiction », sur www.arabicfiction.org (consulté le 14 juillet 2018)
  3. « Arabie saoudite, « Les basses œuvres » », Le Monde diplomatique,‎ (lire en ligne, consulté le 14 juillet 2018)
  4. Frédéric Lagrange, « Deux extraits commentés des Basses Œuvres1 de ‘Abduh Khāl », Chroniques yéménites, no 3,‎ (ISSN 2308-6122, DOI 10.4000/cy.2753, lire en ligne, consulté le 14 juillet 2018)
  5. (ar) « رواية "صدفة ليل": كيف دخل التطرف إلى السعودية », رصيف22,‎ (lire en ligne, consulté le 14 juillet 2018)
  6. (en) « Interview with the Saudi Arabian Writer Abdo Khal: The Discovery of Arabic Literature in the Gulf - Qantara.de », Qantara.de - Dialogue with the Islamic World,‎ (lire en ligne, consulté le 14 juillet 2018)

AnnexesModifier

Liens externesModifier