Abdelaziz Chamkh

musicien marocain (1951-2014)

Abdelaziz Chamkh (عبد العزيز الشامخ, Abd al-Azīz al-Šāmikh), né en 1951 à Irguiten et mort le à Rabat[1], est un artiste berbère marocain, membre du groupe Izenzaren Chamkh à côté de ses frères Abdelkbir et Mohamed, ainsi qu'Oublid, TawTaw et Jaidi. Il est en activité artistique dès son jeune âge vers la fin des années 1960, et a continué à contribuer à la scène musicale amazigh jusqu'à sa mort.

BiographieModifier

Abelaziz Chamkh est le fondateur du groupe Izenzaren. Dès son jeune âge, il est influencé par la musique des Rwais qui passe loger dans la maison de son père, il rejoint la troupe Tabghaynoust dès 1969, puis Lakdam en 1972. Obligé de quitter le groupe Lakdam, suite à rivalité entre Dcheira et Inezgane comme le précise l'artiste dans son interview[2][pourquoi ?], il rencontre Lahcen FERTAL pour créer le groupe Jil Sidi el mekki avec l'arrivée d'Igout Abdelhadi et Brahim Talbi ainsi qu'Ali Baoussouss, qui deviendra plus tard le groupe Izenzaren. Suite à un incident sur la scène d'Ait Melloul le 3 mars 1976 pendand la fête du Trône (détails non communiqués), le groupe se divisera en deux groupes.[3][réf. nécessaire].

Izenzaren Chamkh commence en 1976 par enregistrer à la radio les morceaux de Lakdam comme imik simik, awdass atassanou, et les chansons Yan outbir oumlil, aussi Mid largoug. En 1976, le groupe sort son premier album Amtta ouhouy[4] (pas de pleurs) chez Boussiphone (Disque 33 tours). En 1979 le groupe sort son second album, Afoullouss, qui sera un succès sur la scène amazigh[source secondaire nécessaire]. S'ensuivent les albums des années 1980 (Lqbelr izwaren : la première Qibla, Taghyit : le Cri !, Yan awn innan , Celui qui vous dit et Wiss Sa Iguenwan - Le Septième Ciel[réf. nécessaire].

Dans les années 1990, le groupe sort un seul album Aghrab ouraysflid - Le mur n'entend pas puis Abdelaziz Chamkh part en France pendant quelques années. Son retour au Maroc marque la scène avec la sortie du single Boughaba et les premiers essais de la chanson [non neutre] Argan d'Oumazigh: "Argan et l'Amazigh"[pas clair][source secondaire nécessaire].

Le groupe joue sur scène le vendredi à Agadir pour le compte du Festival Timitar[5].

En 2014, Abdelaziz souffre d'une maladie grave et reste hospitalisé[6] à l'hôpital militaire de Rabat, où il meurt le [7].Abdelaziz Chamkh rendra l'âme le (63ans) à Rabat après une longue souffrance avec la maladie.

StyleModifier

Abdelaziz Chamkh est un des fondateurs[non neutre] du style tazenzaret[source secondaire nécessaire] qui est une fusion entre musique arabe et berbère. Influensé par son passage à l'orchestre tabghaynoust et Rwayess ainsi que LAKDAM (influencé par la musique Arabe et des rwaiss notamment Boubakr ANCHAD)..

Abdelaziz sera aussi influencé par la musique flamenco, que l'on ressent notamment dans les trois derniers albums[interprétation personnelle][source secondaire nécessaire].

En parallèle, Abdelaziz Chamkh mène une carrière solo nommée Orchestra Aziz[Quoi ?][incompréhensible] et aussi une série de cassettes en hommage à Haj Belaid[Qui ?].

DiscographieModifier

avec Izenzaren ChamkhModifier

Hommage Haj BELAIDModifier

Année Album Titres Maison de disque
1982 Atbir oumlil 1-Atbir OUMLIL

2-Ben Yaacoub

3-OUdad

4-NDalb OUtbi

5- Attalb

Sawt ala Azhar
1983 Mqar tella touga 1-Mqar tella

2-Sber

3-Issawkan tkhmamgkh

4-Istara

Sawt alghazal
Assayss 1-Assayss

2-Iguider

3-Tizwa ajdig

4-Elmaalem

Sawt Annajah
Ljam OUMLIL 1-Aryalla watay

2-Salihine

3-Ljam OUMLIL

4-Awal Alhassani

Sawt Annajah
El Johr 1-Zine Zine

2- Qassidate

3-Ayamarg

4-Qassidate Chrab

5-El Johr

Sawt Annajah
TOUTMINE 1- Tamdyazt tamzwaroute

2-Iwa Awinou mass tnite

3-Rwah anmoun

4-Moulana awyid

Sawt Alghazal
Variétés Nassiriphone

Orchestra AzizModifier

Année Album Titre Maison de disque
1992 Tarakhout 1-Tarakhout

2-amazigh amazigh

3-Ayamarg

4-ALLAH arbi

Nassiriphone
1994 Oussighd Imassen 1- Ikheld ounzar

2-Oussighd imassen

3-RBI Laafou

4-Imik Simik

Nassiriphone
1996 Tandra 1-Tandra

2--Irzed lain

3-Lhem

4-Instru

Sawt Annajah


HommagesModifier

En 2016, la municipalité de Dcheira, au Maroc, a nommé une place en son nom[8].

Notes et référencesModifier

  1. « Mort d’Abdelaziz Chamkh, un des fondateurs du groupe Izenzaren », sur Bladi.net (consulté le 22 avril 2020)
  2. Samy Bouzit, « La veritée de Tazenzart et du mot Izenzaren dévoilé par Aziz Chamkh (Izenzaren Chamkh) », (consulté le 25 juillet 2019)
  3. « إزنزارن الشامخ », sur مغرس (consulté le 4 novembre 2019)
  4. « إزنزارن = Izanzaren* - امطا واهوي = Hommage À Boubaker Anchaden », sur Discogs (consulté le 24 juillet 2019)
  5. « Festivaltimitar.ma : Site Officiel du Festival Timitar 2019 », sur Festival Timitar 2019 (consulté le 24 juillet 2019)
  6. H24info, « Icône de la "pop" amazighe, Chamkh en lutte contre la maladie », sur H24info (consulté le 24 juillet 2019)
  7. H24info, « Izenzaren: Abdelaziz Chamkh s'est éteint », sur H24info (consulté le 24 juillet 2019)
  8. (ar) « تدشين ساحة عبد العزيز الشامخ والمركب الثقافي محمد بوجناح وحديقة أموكاي », sur جماعة الدشيرة الجهادية,‎ (consulté le 24 juillet 2019)