…But Seriously

album de Phil Collins
But Seriously

Album de Phil Collins
Sortie
Enregistré The Farm, Surrey, Drapeau de l'Angleterre Angleterre
A & M Studios, Los Angeles Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 59:42 (CD)
54:25 (33 tours)
Genre Pop rock, soft rock, R&B, rock progressif, power ballad
Format disque compact, 33 tours
Producteur Phil Collins, Hugh Padgham
Label Drapeau : Royaume-Uni Virgin
Drapeau : Canada, Drapeau : États-Unis Atlantic Records

Albums de Phil Collins

But Seriously est le quatrième album studio du batteur britannique, Phil Collins, sorti le . Il a été enregistré au studio The Farm dans le Surrey en Angleterre et aux studios A&M de Los Angeles. Il est sorti le chez Virgin Records au Royaume-Uni et en Irlande, chez Atlantic Records aux États-Unis et au Canada, ainsi que chez WEA Music dans le reste du monde. Il fut la meilleure vente en Angleterre pour l'année 1990.

Il s'est vendu à plus de 20 millions d'exemplaires, la seconde meilleure vente après No Jacket Required sorti quatre ans plus tôt.

Différence marquéeModifier

Alors que cet album suit à peu près la même formule que son prédécesseur, No Jacket Required, ici toutefois Phil Collins a délaissé la boite à rythmes pour se concentrer plus sur les percussions et la batterie authentique. Il a aussi utilisé plus de claviers et de piano électrique mais très peu de synthétiseurs. Il y a aussi une pièce instrumentale, Saturday Night and Sunday Morning, qui rappelle un peu les pièces instrumentales à saveur jazz de ses deux précédents albums solos ainsi que ce qu'il a fait avec Brand X. Cette pièce annonce aussi l'album à venir, A Hot Night In Paris du groupe The Phil Collins Big Band, qui sera publié en 1999 en CD et en DVD Bonus en 2010 sur Phil Collins Live At Montreux.

La plupart des chansons de l'album sont socialement et politiquement engagé. That's Just the Way it Is parle de la guerre en Irlande, Colours (qui dure presque 9 minutes) traite sur l'Apartheid en Afrique du sud, Another Day in Paradise raconte la dure réalité des sans-abri alors que Heat on the Street est au sujet des émeutes urbaines.

Something Happening on the way to Heaven était une chanson écrites originalement pour le film The War of the Roses. Danny Devito l'avait appelé pour lui demander d'écrire une chanson pour son film. Il écrivit cette chanson inspiré par la romance de ce film, toutefois elle ne fut pas retenue et Phil décida de la garder pour cet album.

All of my life parle de sa relation difficile avec son père (décédé en 1972) et de son sentiment de culpabilité de ne pas s'être réconcilier avant sa mort, tandis que Father to Son est une ballade dédié à son fils Simon.

Le CD inclus deux chansons ne figurant pas sur le vinyle et les cassettes audio: Heat on the Street et Saturday Night and Sunday Morning

Invités prestigieuxModifier

À noter les invités prestigieux présents pour cet album, David Crosby aux chœurs sur deux chansons, That's Just the Way It Is et Another Day in Paradise. Phil lui rendra la pareille en faisant les chœurs et en jouant de la batterie et des claviers sur la chanson Hero, qu'il a d'ailleurs majoritairement écrite, sur l'album Thousand Roads de David Crosby. On retrouve aussi Stephen Bishop aux chœurs sur Do you remember? et Phil jouera aussi sur 4 albums de ce dernier. Eric Clapton vient éclairer de sa guitare typique ce blues langoureux, I wish it would rain down, alors que Steve Winwood prête son talent d'organiste pour All of my life. Pas moins de trois bassistes ont assistés Collins pour cet album, Leland Sklar, Nathan East et Pino Palladino. Le guitariste attitré de Sting, Dominic Miller, vient accompagner Daryl Stuermer. Thomas Washington, qui a écrit avec Phil la pièce Saturday Night and Sunday Morning, est le fameux Tom Tom 84 qui a fait les arrangements des cuivres pour les Phenix Horns. Il est aussi associé avec le groupe Earth, Wind & Fire, avec lequel travaillent la section de cuivres.

AccueilModifier

Another Day is Paradise est devenu son plus grand succès en solo, se classant n.1 dans de nombreux pays dont l'Allemagne, le Canada, la Suisse et Les États-Unis. Au Royaume-Uni, le single se classe n.2. L'immense succès du single permet à l'album de connaitre un départ fulgurant. L'album se retrouve n.1 dans plusieurs pays (au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Australie, etc.) et il devient son plus gros succès en Europe (notamment en Allemagne et au Royaume-Uni, où il fait partie du top 10 des albums les plus vendus de tous les temps)

Aux États-Unis, les singles se vendent bien (quatre singles atteint le top 5 dont Another Day is Paradise qui atteint la 1ère place) et à la fin de 1990, ...But Seriously devient le 2e album le plus vendu de l'année, derrière Rhytm Nation 1814 de Janet Jackson. L'album se vendra à plus de 4 millions d'exemplaires durant la période 1989-1990.

TitresModifier

Édition disque compactModifier

Toutes les chansons sont écrites et composées par Phil Collins, excepté celles indiquées :.

No Titre Durée
1. Hang in Long Enough 4:44
2. That's Just the Way It Is 5:20
3. Do You Remember? 4:36
4. Something Happened on the Way to Heaven (paroles: Collins, musique: Collins, Daryl Stuermer) 4:52
5. Colours 8:51
6. I Wish It Would Rain Down 5:28
7. Another Day in Paradise 5:22
8. Heat on the Street 3:51
9. All of My Life 5:36
10. Saturday Night and Sunday Morning (Collins, Thomas Washington) 1:26
11. Father to Son 3:28
12. Find a Way to My Heart 6:08

Édition vinyleModifier

Face A
No Titre Durée
1. Hang in Long Enough 4:44
2. That's Just the Way It Is 5:20
3. Find a Way to My Heart 6:08
4. Colours 8:51
5. Father to Son 3:28
Face B
No Titre Durée
1. Another Day in Paradise 5:22
2. All of My Life 5:36
3. Something Happened on the Way to Heaven 4:52
4. Do You Remember? 4:36
5. I Wish It Would Rain Down 5:28

PersonnelModifier

  • Phil Collins : batterie, chant (sauf 10), percussions (sur 2, 3, 10, 12), claviers (sauf 10), tambourin (sur 6, 8)
  • Daryl Stuermer : guitares acoustique et électrique (sur 1-4, 8, 11, 12)
  • Dominic Miller : guitares acoustique et électrique (sur 1, 4, 5, 7, 9)
  • Leland Sklar : basse (sur 2, 5, 7-12)

- The Phenix Horns :

  • Don Myrick : saxophone (sur 1, 4, 5, 8, 9, 10, 12)
  • Louis Satterfield : trombone (sur 1, 4, 5, 8, 10, 12)
  • Harry Kim : trompette (sur 1, 4, 5, 8, 10,12)
  • Rhamlee Michael Davis : trompette (sur 1, 4, 5, 8, 10, 12)
  • Tom Tom 84 : Arrangements des cuivres (sur 1, 4, 5, 8, 10, 12)

- The Seriousettes (sur 1, 4, 8, 9) :

  • Alex Brown : chœurs
  • Marva King : chœurs
  • Lynne Fiddmont : chœurs

- Musiciens Invités :

  • David Crosby : chant sur That's just the way it is et Another day in paradise
  • Eric Clapton : guitare rythmique et solo sur I Wish It Would Rain Down
  • Steve Winwood : orgue Hammond sur All of my life
  • Nathan East : basse sur Hang in Long Enough et Something Happened on the way to Heaven
  • Pino Palladino : basse sur Do You Remember? et I Wish It Would Rain Down
  • Stephen Bishop : chant sur Do You Remember?
  • La chorale "de gars et de filles, trop nombreux à mentionner" : choeurs sur I Wish It Would Rain Down

ProductionModifier

  • Phil Collins et Hugh Padgham ; production et mixing
  • Hugh Padgham ; ingénieur du son
  • Assisté par Ed Goodreau (Los Angeles) et Simon Osbourne

RéférencesModifier