Œil-de-chat (dispositif rétroréfléchissant)

dispositif de sécurité routier rétroréfléchissant

Un œil-de-chat (en anglais cat's eye) est un type de dispositif rétroréfléchissant inséré dans la chaussée, qui utilise une réflexion de la lumière des phares (similaire à un catadioptre) pour marquer la bordure de la voie de circulation. La législation routière locale a rendu ce dispositif populaire sur l'ensemble des routes du Royaume-Uni et à Hong Kong.

Un œil-de-chat installé sur la chaussée (modèle original).
Principe du réflecteur présent dans les œils de chat.

HistoireModifier

L'œil-de-chat a été breveté en 1934 au Royaume-Uni par l'homme d'affaires Percy Shaw (en) (1890-1976), même s'il a sans douté été inventé deux ans plus tôt par Frederick Walter Madeley Lee (1904-1977)[1]. Il comporte deux paires de sphères réfléchissantes incrustées dans un dôme en caoutchouc protégé par une monture en métal. Quand un véhicule passe sur l'œil-de-chat, le dôme s'enfonce légèrement et une bande de caoutchouc fixe nettoie la surface des sphères (avec d'autant plus d'efficacité que l'eau a tendance à s'accumuler en dessous).

Le black-out pendant la Seconde Guerre mondiale a contribué au succès de cette invention.

Depuis les années 2000, il existe des œil-de-chat à LED alimentés par l'énergie solaire.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Liens externesModifier