Ouvrir le menu principal
Đorđe Simić
DjordjeSimic--dasknigreichse03kaniuoft.jpg
Fonction
Ambassadeur de France dans l'Empire ottoman
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
ZemunVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Ђорђе СимићVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Autres informations
Parti politique
Parti radical du peuple (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Đorđe S. Simić, en serbe cyrillique Ђорђе C. Симић (né à Belgrade le 28 février 1843 – mort à Zemun, près de Belgrade, le 10 novembre 1921) était un diplomate et un homme politique serbe. Il fut deux fois Président du Conseil des ministres du Royaume de Serbie.

BiographieModifier

Đorđe S. Simić effectua ses études secondaires à Belgrade, puis il étudia les sciences politiques à Berlin, Heidelberg et Paris.

Il fut d’abord employé au Ministère des Affaires étrangères, puis, de 1867 à 1882, chef du service politique du ministère.

En 1876, il participa à la fondation de la Croix-Rouge serbe. Il en fut le Président pendant de nombreuses années.

De 1882 à 1884, il fut envoyé comme consul général de Serbie à Sofia ; de 1887 à 1890, il fut le Ministre la Serbie à Saint-Pétersbourg, puis à Vienne de 1890 à 1894.

Du 24 janvier au 3 avril 1894, il cumula les fonctions de Premier Ministre et de Ministre des Affaires étrangères auprès du roi Alexandre Ier de Serbie.

Après une nouvelle mission diplomatique à Vienne de 1894 à 1896, Simić fut de nouveau nommé Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères le 27 décembre 1896. Il resta en poste jusqu’au 19 octobre 1897.

En 1901, Đorđe S. Simić devint Président du Conseil d’État et sénateur. En tant que ministre de la Serbie, il représenta encore son pays à Constantinople de 1903 à 1906, puis à Vienne de 1906 à 1912.


Simić a traduit des ouvrages de Benjamin Constant en langue serbe.


BibliographieModifier

  • Ana Stolić, Đorđe Simić. Poslednji srpski diplomata XIX veka, Istorijski Institut, Beograd 2003.


Voir aussiModifier