Òscar Ribas Reig

Òscar Ribas Reig
Illustration.
Òscar Ribas Reig.
Fonctions
Chef du gouvernement d'Andorre

(4 ans, 10 mois et 25 jours)
Monarque Coprince français :
François Mitterrand
Coprince épiscopal :
Joan Martí Alanis
Législature Législature constituante
Prédécesseur Josep Pintat-Solans
Successeur Marc Forné Molné

(2 ans, 4 mois et 13 jours)
Monarque Coprince français :
François Mitterrand
Coprince épiscopal :
Joan Martí Alanis
Prédécesseur Poste créé
Successeur Josep Pintat-Solans
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Sant Julià de Lòria (Andorre)
Date de décès (à 84 ans)
Lieu de décès Sant Julià de Lòria (Andorre)
Nationalité andorrane
Parti politique Parti national libéral (PNL)
Parti libéral
Conjoint Roser Dura Ribo
Diplômé de Université de Barcelone

Signature de Òscar Ribas Reig

Òscar Ribas Reig
Chefs du gouvernement d'Andorre

Òscar Ribas Reig[1], né le à Sant Julià de Lòria (Andorre) et mort le , est un entrepreneur, avocat et homme politique andorran, premier chef du gouvernement[2] (en catalan Cap de Govern) de 1982 à 1984 et de nouveau de 1990 à 1994.

Études et formationModifier

Fils d'un père andorran et d'une mère espagnole, il grandit dans la ville espagnole de Barcelone. Il y étudie et fréquente l'école La Salle Bonanova et obtient son diplôme en droit de l'université de Barcelone en 1959. En 1961, il termine une maîtrise en philosophie politique de l'université de Fribourg en Suisse. Après avoir terminé ses études, il a commencé à travailler dans le groupe d’affaires de sa famille Reig Patrimonia. Plus tard, il entra en politique en tant que secrétaire à la mairie de sa ville natale, Sant Julià de Lòria, entre 1963 et 1965, puis adhéra au Parti national libéral, avec lequel il fut parlementaire par deux fois en tant que conseiller général d'Andorre (Conseller General d'Andorra) entre 1972 et 1975, puis entre 1976 et 1979.

Chef du gouvernementModifier

Après sa nomination par le Parlement andorran (en catalan Consell General de les Valls d'Andorra), il prend ses fonctions à la tête du gouvernement le .

Pendant ses deux mandats à la tête du gouvernement d'Andorre, il a joué un rôle clé dans la création et l'approbation de la première constitution d'Andorre, où le pays est devenu un État de droit[3] après l'approbation d'un référendum.

De nouveau chef du gouvernement entre janvier 1990 et décembre 1994, il joue un rôle important dans l'élaboration et l'approbation par référendum en 1993 de la première Constitution andorrane. Avant les élections générales (Eleccions Generals) de 1993, il crée l'Agrupament Nacional Democràtic, une coalition de centre-droit qui l'emmène à la victoire. Cependant, il démissionne en novembre 1994, après le refus de son programme économique par le Conseil général (Parlement). Il fut le premier Cap de Govern à prononcer un discours en catalan devant l'Organisation des Nations Unies.

Fin de carrièreModifier

Parmi ses différentes activités, à noter qu'il a été président de la banque d'affaire Banca Reig et vice-président de la Banc Agrícol, aujourd'hui regroupées sous le nom de Andbanc Grup Agrícol dont il est depuis 2002, président honoraire.

En 2007, il a été un des lauréats du prix Àgora Cultural 2007. Cette identité a ainsi reconnu le rôle important et significatif qu'Òscar Ribas a eu durant ses mandats de chef du gouvernement d'Andorre pour la défense de la langue et de la culture catalane, entre autres en étant le premier Cap de Govern ayant prononcé un discours en catalan aux Nations unies[4].

DécorationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. https://racef.es/archivos/cv/oribas.pdf
  2. (en) « Ministerio de Educación y Cultura - Paraguay » Efemérides » 8 de Enero », sur Internet Archive (consulté le 22 avril 2021).
  3. « Andorra - Historia », sur org.uy (consulté le 22 avril 2021).
  4. « Diari d'Andorra », sur DiariAndorra.ad (consulté le 30 août 2020).

Liens externesModifier