Ouvrir le menu principal

Île du Loc'h

île du Finistère, France

Île du Loc'h
La seule crique de l'le du Loc'h où l'on peut mouiller à marée basse.
La seule crique de l'le du Loc'h où l'on peut mouiller à marée basse.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Archipel des Glénan
Localisation Sud de Fouesnant, Finistère - Golfe de Gascogne - Océan Atlantique
Coordonnées 47° 42′ 18″ N, 3° 59′ 46″ O
Superficie 0,426 km2
Administration
Région Bretagne
Département Finistère
Commune Fouesnant
Autres informations

Géolocalisation sur la carte : Finistère

(Voir situation sur carte : Finistère)
Île du Loc'h
Île du Loc'h

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Île du Loc'h
Île du Loc'h

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Île du Loc'h
Île du Loc'h
Îles en France
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Loc'h (homonymie).

L'île du Loc'h est une île de l'archipel de Glénan au sud de Fouesnant dans le Finistère.

Colonie mixte de goélands argentés et de goélands bruns sur l'île du Loc'h

L'île du Loc'h, avec une ancienne ferme et un étang d'eau saumâtre aux bords marécageux situé en son milieu. C'est la plus grande île de l'archipel en superficie.

L'intérieur de l'île est la propriété de la famille Bolloré.

Le baron Fortuné Halna du Fretay tenta l'exploitation d'une pisciculture dans cet étang. Il modernisa également les techniques de brûlage du goémon en faisant construire un véritable four d'usine en 1874. La cheminée de cette ancienne installation de fabrication de soude sert maintenant d'amer.

Une légende La Fée des îles (aussi appelée La Groac’h de l’Île du Lok) est rattachée à cette île : un certain Houlan Pogam, de Lannilis, ne pouvait se marier avec sa cousine Bella Postic, car il était trop pauvre. Il se rend alors dans l'île du Loc'h où il avait entendu dire que vivait dans un manoir une fée dotée de pouvoirs merveilleux. La fée était en fait une sorcière qui le transforme en grenouille verte, mais est sauvé par sa fiancée qui disposait de talismans. Tous deux délivrent les malheureux qui étaient retenus prisonniers dans les filets magiques de la sorcière, s'emparent de son trésor et reviennent à Lannilis où sont célébrées leurs noces[1].

RéférencesModifier

  1. Christian Enjolras et André Juillard, "L'archipel de Glénan", éditions du Chasse-Marée, Douarnenez, 2007, [ (ISBN 978-2-3535-7019-5)]