Ouvrir le menu principal

Émollient

médicament ayant pour proprietés d'amollir et de détendre les tissus de l'organisme
Le cataplasme de Malva sylvestris est un émollient.

Un émollient est une substance qui amollit et relâche les tissus tendus, tension le plus souvent due à une inflammation[1]. L'émollient peut être utilisé sur les tissus externes cutanés ou les muqueuses, mais aussi sur les tissus internes en les avalant sous forme brute ou de décoction. Beaucoup de crèmes cutanées, ou d’huiles cosmétiques, sont des émollients qui relâchent et relaxent l'épiderme. Certains cataplasmes de plantes, tel celui à base de Grande mauve, sont aussi des émollients.

Les substances huileuses sont généralement d’excellents émollients. Ainsi les huiles végétales et essentielles, la cire naturelle, la glycérine végétale et les beurres végétaux entrent dans la composition de préparations dermatologiques ou cosmétiques pour leurs qualités émollientes[2],[3].

Ce terme est aussi parfois utilisé au sens figuré pour définir quelque chose de doux (une voix émolliente).

RéférencesModifier

  1. « Émollient », sur CNRTL (consulté le 28 août 2019).
  2. « Cérat de Galien », sur ANSM (consulté le 28 août 2019).
  3. « Cérat cosmėtique », sur ANSM (consulté le 28 août 2019).

Sur les autres projets Wikimedia :