Émeutes de décembre 1959 en Martinique

La Martinique fut touchée par des émeutes populaires importantes les 20, 21 et . Déclenchées par un banal accrochage routier à Fort-de-France entre un Martiniquais noir et un métropolitain blanc, elles manifestaient un état de tension et de frustration latente, treize ans après la départementalisation de la Martinique. Trois jeunes Martiniquais y trouvèrent la mort ainsi qu'un sous-lieutenant de la Gendarmerie qui succombe à ses blessures quelques mois plus tard[1].

Notes et référencesModifier

  1. Livre d'or de la Gendarmerie, année 1961

BibliographieModifier

  • Auguste Macouba, Eïa! Man-maille là !, P.J. Oswald, .
  • Louis-Georges Placide, Les émeutes de en Martinique : un repère historique, L'Harmattan, 2009.

Documentaires télévisésModifier

  • « Martinique, un décembre noir » le 16 et , , 23, 28 et dans 50 ans de faits divers sur 13e rue et sur Planète+ Justice.

Émission radiophoniqueModifier